•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La statue de John A. Macdonald de nouveau vandalisée

Le socle d'une statue est partiellement couvert de peinture.

Le monument entourant la statue et le bas de la statue du premier des premiers ministres canadiens, John A. Macdonald, ont été aspergés de peinture rouge.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Daniel Wagner

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La statue du premier des premiers ministres canadiens, John A. Macdonald, du centre-ville de Montréal a de nouveau été aspergée de peinture rouge, lundi. C'est la quatrième fois de l'année et la cinquième fois depuis novembre 2017 qu'elle est vandalisée.

Le méfait a été revendiqué par un groupe réclamant le retrait des statues du personnage historique au nom de la lutte contre le racisme et le colonialisme.

Le Service de police de la Ville de Montréal n'a ni suspect ni témoin de l'événement.

La Ville de Montréal a fait savoir en novembre dernier que le retrait de la statue de John A. Macdonald n’était pas pris en considération.

L’administration Plante a plutôt lancé, en août dernier, un comité entièrement composé de représentants autochtones afin de dresser une liste de noms autochtones afin de les honorer dans la toponymie de la ville.

La Ville de Victoria, en Colombie-Britannique, a décidé de retirer la statue de John A. Macdonald du parvis de la mairie à la demande d’un groupe voué à la réconciliation avec les populations autochtones.

La mémoire de l’ancien premier ministre Macdonald suscite la controverse en raison de son rôle dans la mise en place de pensionnats autochtones au Canada. Ces établissements accueillaient de jeunes Autochtones qu’on retirait de leur foyer afin de les couper de leurs racines et de leur inculquer une culture occidentale.

John A. Macdonald a été premier ministre à la fondation du Canada, soit de 1867 à 1873, puis de 1878 à 1891.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !