•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La laitue romaine est de nouveau propre à la consommation

Santé Canada ne conseille plus aux résidents des provinces touchées d’éviter de consommer de la laitue romaine.
Sobeys et Loblaw avaient retiré tous leurs produits alimentaires contenant de la laitue romaine de leurs étagères en raison de la menace d'« E. Coli ». Photo: Associated Press / Paul Sakuma
Radio-Canada

L'éclosion d'infections à E. coli associées à la laitue romaine semble terminée, dit l'Agence de la santé publique du Canada.

Dans un message sur Twitter, l’agence fédérale précise qu’elle ne conseille plus aux résidents des provinces touchées, soit le Québec, l'Ontario et le Nouveau- Brunswick, d’éviter de consommer de la laitue romaine.

Santé Canada arrive à cette conclusion parce qu’il n'y a eu « aucun cas de maladie au Canada depuis la mi-novembre ».

Au total, en date du 24 décembre, 29 cas confirmés d'infections à E. coli faisaient l'objet d'une enquête, dont 20 au Québec, la province la plus touchée. Les infections apparues en Colombie-Britannique étaient d'ailleurs liées à des voyages au Québec et aux États-Unis. Les personnes sont tombées malades entre la mi-octobre et la mi-novembre 2018.

Origine américaine

Bien que l’éclosion semble terminée, le gouvernement fédéral dit demeurer vigilant.

À la fin de novembre, les autorités canadiennes recommandaient à l'industrie alimentaire de ne plus importer de laitue romaine des régions américaines, où serait produite la laitue contaminée par la bactérie E. coli.

Le gouvernement avait mis à contribution l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) pour mettre en œuvre des mesures de contrôle additionnelles afin de vérifier que ces produits n'étaient pas admis au Canada.

La décision canadienne suivait l’annonce de la Food and Drug Administration (FDA), qui soupçonnait la laitue récoltée en novembre dans certains coins de la Californie d'être à l'origine de l'éclosion.

L’enquête de la FDA précise que la laitue romaine contaminée a été récoltée dans les régions agricoles côtières du centre et du nord de la Californie. Les enquêteurs ont conclu que « les différentes laitues romaines cultivées au Canada, comme la laitue romaine hydroponique et la laitue romaine cultivée en serre, ne sont pas associées à cette éclosion ».

Santé publique

Santé