•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle saison, une nouvelle ère à Owl’s Head

Un skieur en attente de dévaler une des pentes du mont Owl's Head. Au fond, on aperçoit un lac.

Le mont Owl's Head a ouvert ses premières pentes le 24 décembre.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après avoir investi plus de 20 millions de dollars en moins d'un an, les nouveaux propriétaires du centre de ski Owl's Head accueillent enfin leurs premiers skieurs. Paradoxalement, l'ouverture de la montagne a été retardée par l'arrivée de l'hiver hâtif.

Depuis mai dernier, d’importantes améliorations ont été apportées principalement au chalet de ski et au système d'enneigement, aux remontées mécaniques ainsi qu'à la billetterie.

On est au goût du jour, on est à la fine pointe, assure le directeur du développement immobilier et villégiature, Yannick Beaupertuis.

Une vingtaine de kilomètres de tuyauterie ont aussi été installés depuis le début des travaux.

Le mont Owl’s Head est le dernier centre de ski à ouvrir ses portes dans la région.

Ironiquement, les importantes précipitations de neige du mois novembre - qui ont fait le bonheur de plusieurs - ont plutôt retardé les travaux de modernisation de la montagne. L'accès à l'équipement a été plus difficile en raison de l'enneigement.

On est épaté par ce qu’on a accompli, mais on aurait aimé ça avoir terminé le 15 décembre pour se donner une chance d’opérer avant la période d’achalandage du temps des Fêtes, avoue M.  Beaupertuis. On ouvre et on va être occupé, mais on ne maitrise pas encore à 100 % nos opérations, c’est ça le défi.

L’ouverture tardive ne semble toutefois pas avoir freiné les amateurs de la montagne. Les ventes de billets de saison sont en hausse de 30 % comparativement à l’an dernier.

Destination Owl’s Head, l’entreprise propriétaire, prévoit investir entre 160 millions de dollars et 240 millions de dollars au cours des 10 prochaines années.

Ça peut aller jusqu’à 240 millions de dollars, ça va dépendre de comment ça évolue. Ce projet, c’est comme une sculpture, on fait avec la matière.

Yannick Beaupertuis, directeur du développement immobilier et villégiature
Deux skieurs sont dans une remontée mécanique. Ils arrivent au sommet de la montagne. Derrière, on aperçoit un lac.

Les remontées mécaniques ont été reconstruites.

Photo : Radio-Canada

Des skieurs ravis, d'autres inquiets

Si plusieurs skieurs saluent cette modernisation, d’autres étaient déçus du faible nombre de pistes accessibles. Certains avaient aussi des inquiétudes vis-à-vis ces changements.

C’est magnifique, le chalet et les infrastructures, mais avant il y avait un petit côté ski bum qui était exceptionnel. Il y avait un vrai côté skieur. J’espère juste qu’on ne va pas se retrouver avec un autre Tremblant, on ne veut pas un Tremblant ici à Owl’s Head, explique l’une des skieuses.

Pendant des décennies, la station de ski Owl’s Head était la propriété de la famille Korman. Cette dernière l’a vendue à l’entreprise Destination Owl’s Head en avril 2018.

Estrie

Ski alpin