•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La musique au secours de victimes de stress post-traumatique

Un ambulancier en uniforme.
L'ambulancier paramédical Nicholas Hennink souligne les défis d'être un premier répondant dans la chanson et le vidéoclip Warriors. Photo: Nebulus Entertainment

Un ambulancier paramédical de Moose Jaw a choisi la musique comme moyen de guérison pour se sortir d'un trouble de stress post-traumatique et de la dépendance à l'alcool qui l'accompagnait. Il souhaite aujourd'hui offrir à ses collègues cette option de guérison.

« Il y a ce préjugé, qui veut qu’un premier répondant soit toujours fait fort », confie d’emblée Nicholas Hennink. Les gens pensent « qu’on ne devrait pas avoir [certaines] émotions [ou] qu’on devrait simplement apprendre à vivre avec ».

L'ambulancier paramédical originaire d’Afrique du Sud compte déjà 16 années d’expérience. Sa carrière a connu ses moments glorieux, comme ses misères, jusqu’aux problèmes psychologiques et à la dépendance à l’alcool.

« On voit ou on entend des choses avec lesquelles personne ne devrait avoir à composer dans une vie », explique-t-il, et ce qu’il a vécu a conduit Nicholas Hennink à développer un trouble de stress post-traumatique.

S’appuyer sur l’expérience

La recherche d’aide qu’il a dû faire a poussé Nicholas Hennink à démarrer le projet Warrior.

L’initiative vise amasser des fonds pour soutenir les ambulanciers paramédicaux et les autres premiers répondants en détresse psychologique.

Pour se rapprocher de ses collègues et soutenir ceux qui en ont besoin, M. Hennink passe par la musique. Il organise des concerts, se fait photographier avec des premiers répondants et amasse des fonds par diverses collectes.

L’argent est versé à l’organisme Operational Stress Injuries Canada (OSI-CAN), fondé par l’Association canadienne pour la santé mentale et la Légion royale canadienne.

L’oblectif d’OSI-CAN est d’offrir aux vétérans, de même qu’aux membres actuels des Forces armées, des corps policiers et aux premiers répondants des services allant des groupes de soutien aux chiens d’assistance, en passant par psychothérapie.

La musique comme instrument de sensibilisation

Parmi les initiatives nées du projet Warrior, on compte un vidéoclip de la chanson Warriors, composée par Nicholas Hennink, qui met en vedette des premiers répondants tentant de sauver des vies lors d’un accident de voiture.

Pour l’auteur, ce choix est particulier, puisque c’est le seul moment où tous les premiers répondants, les policiers, les pompiers et les ambulanciers s’allient pour sauver des vies.

Le président de l’Association des services médicaux d’urgence, Steven Skoworodko, y voit une occasion de rappeler les situations difficiles dans lesquels ses membres sont appelés à intervenir.

C’est aussi, selon lui, un bon moyen de briser le silence et sensibiliser le corps médical aux besoin spécifiques des premiers répondants.
Avec les informations de Creeden Martell

Saskatchewan

Engagement communautaire