•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement de la C.B. fait l’objet d’une enquête pour l’abattage d’arbres anciens

Vue aérienne d'arbres coupés.

Arbres anciens coupés dans la vallée Nahmint (mai 2018)

Photo : TJ Watt

Radio-Canada

Une agence de surveillance enquête sur des allégations selon lesquelles le gouvernement de la Colombie-Britannique n'aurait pas respecté la réglementation provinciale en matière de coupe d'arbres anciens près de Port Alberni.

Tout au long de l’année passée, le groupe environnemental Ancient Forest Alliance a suivi de près l’abattage d’arbres, dont plusieurs étaient multicentenaires, sur l’île de Vancouver, et notamment dans la vallée Nahmint.

En juin dernier, le groupe a porté plainte contre B.C. Timber Sales (BCTS), l’agence provinciale responsable de la coupe de bois sur les terres publiques. Le Forest Practices Board, l’agence de surveillance, a prévu de se rendre sur les lieux pour examiner les arbres abattus et interroger les parties prenantes.

En mai, Ancient Forest Alliance avait découvert dans la vallée Nahmint ce qu’il décrit comme l’un des plus grands sapins de Douglas au Canada.

Une personne se tient à côté du tronc massif d'un arbre coupé.

Andrea Inness, membre de Ancient Forest Alliance, à côté d'un cèdre rouge de l'Ouest abattu, dans la vallée Nahmint (mai 2018)

Photo : TJ Watt

Cet arbre, d’une hauteur estimée de 70 mètres, d’un diamètre de 3 mètres et possiblement âgé de 800 ans, a été abattu malgré le fait que le groupe environnemental estimait qu’il devait être épargné, ainsi que d’autres.

« L’abattage constant d’arbres anciens est une preuve que l’on ne peut pas faire confiance à BCTS pour gérer de façon durable les forêts anciennes et menacées de la province », a déclaré Andrea Inness, un militant de Ancient Forest Alliance.

Darlene Oman, porte-parole de Forest Practices Board, a indiqué que l’agence était en train d’évaluer si BCTS avait respecté le plan d’utilisation des sols de l’île de Vancouver, ainsi que sa propre politique en matière de respect de l’héritage côtier, une nouvelle politique destinée à préserver les arbres anciens.

Enquête du ministère

Darlene Oman a ajouté que l’agence examinait également une enquête menée par le ministère des Forêts sur le même sujet, et allait évaluer si elle était « appropriée ». Le ministère n’a rendu publique aucune information sur cette enquête et n’a pas dit quand les conclusions seraient disponibles.

Le ministère reconnaît cependant la valeur des arbres anciens et prépare actuellement une nouvelle stratégie à ce sujet. BCTS, toujours selon le gouvernement, a commencé à évaluer la coupe de bois dans la vallée Nahmint afin de déterminer l’emplacement des arbres anciens et de tenter de les protéger. À ce jour, les cèdres vieux de 200 ans et mesurant plus d’un mètre de diamètre seront préservés.

Au total, 319 hectares ont été approuvés pour l’abattage dans cette vallée par BCTS. Ancient Forest Alliance souhaiterait que tous les projets d’abattage soient suspendus dans la vallée Nahmint jusqu’à la fin de l’enquête. Un rapport est attendu au courant de l’année 2019.

Avec les informations de Chad Pawson

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement