•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une paralympienne veut inspirer les Canadiens à mobilité réduite

La paracycliste Shelley Gautier devant le logo de sa fondation.
La Torontoise Shelley Gautier a créé la fondation qui porte son nom en 2014. Photo: Shelley Gautier
Radio-Canada

La paralympienne en cyclisme sur route Shelley Gauthier ne cessera jamais de vous vanter les bienfaits du sport après un accident. Celle qui a découvert le sport adapté à la suite d'un accident de vélo de montagne veut maintenant inspirer les Canadiens à mobilité réduite à être actifs.

Chaque année, Shelley Gautier fuit le froid de l'hiver canadien et s'installe pendant cinq mois à St. James City, dans le sud de la Floride.

Détrompez-vous, elle ne fait pas partie de ces groupes de retraités migrateurs. Elle profite plutôt du climat chaud pour s'investir dans son sport. La paralympienne s'entraîne en salle trois ou quatre fois par semaine et fait des sorties de vélo cinq jours sur sept.

C'est simplement un moyen pour améliorer ma condition physique, explique Shelley Gautier. Elle espère maintenant pouvoir inspirer d'autres personnes handicapées à être plus actives.

Shelley Gauthier sur son vélo au Jeux paralympiques de Rio. Shelley Gautier a pris le départ de l'épreuve de paracyclisme contre-la-montre aux Jeux paralympiques de Rio, en 2016. Elle a remporté la médaille de bronze dans la catégorie T1. Photo : Jean-Baptiste Benavent

En 2001, Shelley Gautier a été grièvement blessée à la tête lors d'une chute à vélo de montagne et a été plongée dans un coma pendant des semaines. Moins d'un an après l'accident, Shelley Gautier remontait sur son vélo.

Quelques années plus tard, elle prenait part à une première compétition sur une bicyclette à trois roues. Depuis, son palmarès est impressionnant : médaille d'argent aux Jeux parapanaméricains à Guadalajara, au Mexique en 2011, médaille d'argent aux Jeux parapanaméricains à Toronto en 2015 et médaille de bronze aux Jeux paralympiques d'été de 2016 à Rio.

Retrouver la motivation

C'est l'idée d'enfourcher son vélo à nouveau qui l'a sortie du lit: C’était un moyen pour moi de sortir et de rouler. Ça m'a permis de reprendre confiance en moi.

Après sa réadaptation, Shelley Gautier a eu l'idée de promouvoir la santé et le bien-être chez les personnes vivant avec un handicap. C'est ce qui l'a poussée, en 2014, à créer la Fondation Shelley Gautier Para-Sport. À ses débuts, la fondation a mis sur pied des programmes d'activités pour les personnes handicapées dans huit villes en Ontario. Maintenant, l'organisation se concentre avant tout sur le don d'équipements à des fédérations sportives, comme Cyclisme Canada. Ça permet aux gens de s'impliquer au sein de leurs communautés, de retrouver la forme et de socialiser, indique-t-elle.

Prendre goût à l'activité physique

L'objectif principal de la fondation de Shelley Gautier est de soutenir des organisations qui encouragent les gens à devenir actifs le plus rapidement possible suivant un accident.

C'est le mari de Shelley, Alan Greer, qui dirige la fondation.Beaucoup de personnes accidentées ont du mal à rester actives. Le sport contribue pourtant à la santé physique, mentale et sociale, dit-il.

Le cyclisme contribue à la santé.

Alan Greer, mari de Shelley Gautier

Depuis sa création, la fondation a aidé plus de 400 personnes handicapées.

Avec les informations de Lisa Xing

Activités sportives

Société