•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grippe s'invite dans les célébrations des Fêtes

Un panneau indiquant plusieurs consignes à suivre pour éviter la contamination du virus de la grippe.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada

Le virus de la grippe est apparu plus tôt que prévu cette année et, avec le début de la période des Fêtes, la propagation risque de s'accélérer. Une situation qui inquiète certains médecins puisque la pression est déjà forte sur certaines salles d'urgence à travers le Québec.

« On commence la période des Fêtes. On va probablement se retrouver avec plus de cas cette semaine qu'on n'en avait la semaine dernière. On risque d'en avoir plus la semaine prochaine qu'on en a cette semaine », explique Karl Weiss, chef de la division de maladies infectieuses de l'Hôpital général juif, qui était occupé à un taux de 108 % samedi soir.

C'est en Montérégie et dans la région de Montréal que les salles d'urgence sont les plus achalandées. L'Hôpital du Suroît, à Salaberry-de-Valleyfield, remporte la triste palme avec une saturation à 186 %.

L'urgence de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, à Montréal, est aussi très achalandée, avec un taux d'occupation de 107 %.

« Les urgences, on est toujours préparé avec le staff qu'on nous donne, c'est-à-dire pas assez de staff. Avec pas assez de docteurs et pas assez de salles et pas assez de matériel », dit Éric Gagnon, chef du département de médecine d'urgence de l'établissement.

« Le réseau est prêt », soutient toutefois la nouvelle ministre de la Santé du Québec, Danielle McCann.

Dans la grandeur du Québec, il y a au moins la moitié des régions où ça va bien, où l'urgence va bien.

La ministre de la Santé du Québec, Danielle McCann

Améliorer l'offre de service

Elle convient tout de même que l'offre de service doit être améliorée, particulièrement pour ceux qui n'ont pas de médecin de famille.

Mme McCann promet donc de désengorger le réseau grâce à l'ouverture d'ici la mi-janvier de cliniques de grippe avec des consultations sans rendez-vous.

« Ces cliniques-là sont déjà organisées. Alors, on a juste à donner le go et elles vont ouvrir », dit-elle.

En attendant, les médecins recommandent de prendre les actions habituelles pour se prémunir contre la grippe, comme le lavage des mains et le fait de tousser dans le creux de son coude.

Avec les informations de Sébastien Desrosiers et Yasmine Khayat

Santé publique

Santé