•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La culture en cadeau pour les familles défavorisées

Mélanie Langlais et Anacha Rousseau à la librairie J. A. Boucher, qui fait don de nombreux livres pour les paniers culturels

Photo : Radio-Canada

Laurence Gallant

Un peu de magie et d'imaginaire dans le quotidien de personnes qui ne côtoient souvent que la pauvreté : c'est ce qu'a voulu offrir, pour Noël, l'organisme Sparages à Rivière-du-Loup.

Depuis l’an dernier, une nouvelle forme de guignolée semble vouloir s’installer à Rivière-du-Loup.

L’idée d’offrir la culture en cadeau aux plus démunis a germé l’an dernier dans l’esprit de plusieurs membres de l'organisme Sparages, dont Anacha Rousseau et Mélanie Langlais.

On travaille, on s'implique dans la culture et on se rend compte à quel point c'est important d'avoir la chance d'avoir cette petite étincelle-là.

Anacha Rousseau, vice-présidente de Sparages et instigatrice des paniers culturels

Ce qu'on avait envie de donner, en fait, c'est la chance de s'intéresser à la culture de toutes les façons possibles, de rendre ça plus accessible, explique Anacha Rousseau, la vice-présidente de Sparages.

Anacha Rousseau, Mélanie Langlais et une intervenante du CLSC rieuses devant la table remplie de cadeaux

Joie de vivre au CLSC devant autant de cadeaux à distribuer

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Grâce aux dons de plusieurs organismes, entreprises et artistes de la région, des paniers culturels sont maintenant remis aux familles dans le besoin par l’entremise d’intervenants du CLSC, qui s’occupent déjà de distribuer des boîtes de denrées amassées pendant le mois de décembre.

Cette année, près de 90 familles démunies de la MRC de Rivière-du-Loup ont reçu, en plus de denrées non périssables, des cadeaux culturels.

Des billets de spectacle et de cinéma, des disques, des ateliers musicaux et de nombreux livres, par exemple, se retrouveront sous leur sapin.

Les familles dans le besoin pouvaient même, cette année, préciser leurs préférences culturelles.

Des livres, des T-shirts, des billets de spectacle, des billets de cinéma et des articles de bricolage étalés sur une table

Les cadeaux ont été rassemblés au CLSC avant d'être distribués aux familles, en même temps que des denrées non-périssables.

Photo : Radio-Canada

L'initiative des paniers culturels a suscité l'enthousiasme auprès des artistes et des organismes dans la MRC, raconte Anacha Rousseau.

Souvent, les artistes ou les organismes culturels, ce n’est pas nécessairement ceux qui ont le plus de sous non plus! Donc c'était beau de voir qu'ils étaient généreux et qu'ils avaient envie de donner.

Anacha Rousseau, vice-présidente de Sparages et instigatrice des paniers culturels

Deux jeunes entrepreneures ont tout de suite embarqué dans l'initiative, l'an dernier, avant même d'avoir lancé officiellement leur boutique.

Rachel Gagnon et Émilie Boucher sourient, leur boutique en arrière-plan.

Rachel Gagnon et Émilie Boucher, propriétaires de la boutique Mélusine, ont à nouveau concocté de petits paquets cadeaux pour les plus démunis cette année

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Elles ont remis une vingtaine de bracelets qu'elles avaient confectionnés et placés dans de petits paquets emballés. Le jour de l'ouverture de leur boutique, elles ont eu droit, à leur tour, à une belle surprise.

Il y a une dame qui avait eu un panier cadeau et qui est venue nous porter une carte pour nous dire merci. […] Elle, dans le fond, toutes ses économies avaient été [dépensées] pour son enfant pour Noël et ça, c'était le cadeau qu'elle avait eu pour elle. On avait les yeux pleins d'eau!, raconte Rachel Gagnon, copropriétaire de la boutique Mélusine.

Notre carte est accrochée depuis ce temps-là dans notre atelier.

Rachel Gagnon, copropriétaire de la boutique Mélusine
La carte de remerciement collée au mur de l'atelier

La carte de remerciement, apportée par une dame à la boutique de Rachel Gagnon et Émilie Bouchard

Photo : Radio-Canada

Les organisatrices du projet estiment que les cadeaux redistribués dans la communauté ont une valeur totale entre 5000 $ ou 6000 $. Le Centre culturel Berger a offert pour 2500 $ de laissez-passer, après l'écriture de ce reportage.

Anacha Rousseau et Mélanie Langlais espèrent que ce geste, issu de la générosité du milieu, puisse donner à découvrir et à inspirer.

Je pense qu'un livre ou la culture en général, ça a toujours un impact. Pis parfois, ce n’est pas immédiat, mais il y a toujours un impact à un moment donné, dans la vie.

Mélanie Langlais, membre du comité des paniers culturels

La Ville de Rivière-du-Loup a par ailleurs récompensé l’organisme Sparages, dans le cadre des Mentions Cultura 2018, pour le « caractère exceptionnel » de leur initiative.

Bas-Saint-Laurent

Pauvreté