•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Noël en lumière plus familial au sanctuaire Notre-Dame-du-Cap à Trois-Rivières

La façade de la basilique Notre-Dame-du-Cap, éclairée dans le cadre de Noël en lumière

La 16e édition de Noël en lumière a lieu jusqu'au 6 janvier.

Photo : Radio-Canada / Michelle Raza

Radio-Canada

L'événement Noël en lumière qui se déroule au sanctuaire Notre-Dame-du-Cap à Trois-Rivières prend un virage plus familial et grand public pour sa 16e année.

Depuis au moins deux ans, on s’est rendu compte qu’on a une très belle affluence des familles, relate l'évêque auxiliaire de Trois-Rivières et recteur du sanctuaire, Mgr Pierre-Olivier Tremblay. Les familles en profitent pendant le temps des Fêtes, quand les enfants sont en congé, pour venir se promener dans les jardins, avec les petits traîneaux.

C’est pour cette clientèle que la scène extérieure qui était aménagée les années passées au bord du fleuve Saint-Laurent a été remplacée par des jeux avec des effets de lumière et des labyrinthes.

Les jardins illuminés sur le site du sanctuaire Notre-Dame-du-CapAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'événement Noël en lumière se déroulera du 8 décembre au 7 janvier sur le site du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

Photo : Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap

Les jardins illuminés, le cœur de l’événement, ont aussi été revus. Avant, on avait l’impression qu’il y avait les jardins d’un côté et la basilique et les magasins de l’autre, admet le recteur du sanctuaire. Cette année, il va y avoir un lien lumineux entre les espaces.

L’an dernier, 40 000 visiteurs ont pris part à Noël en lumière, ce qui représente environ le dixième des visites enregistrées dans l’année sur le site du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

Un mélange de traditions et de nouveautés

L'organisation de Noël en lumière a travaillé de concert avec le Festivoix de Trois-Rivières pour la première fois cette année afin d'élaborer sa programmation musicale.

Les groupes QW4RTZ et Kaïn participeront à l’événement respectivement les 30 et 31 décembre.

Jean-Pierre Ferland chante au micro installé sur l'autel de la basilique Notre-Dame-du-Cap.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean-Pierre Ferland a offert un spectacle le 20 décembre à la basilique Notre-Dame-du-Cap.

Photo : Radio-Canada / Michelle Raza

Des spectacles d’Isabelle Boulay et de Jean-Pierre Ferland ont également été présentés dans les jours qui ont précédé Noël en lumière, attirant au total plus de 1000 personnes.

Ces spectacles grand public partagent le site avec les incontournables religieux comme les quatre messes de Noël du 24 décembre, qui attirent à elles seules 5000 personnes au sanctuaire en une journée.

Ça démontre que les gens ont le goût de se rattacher à un héritage, à quelque chose qui est significatif, croit Mgr Pierre-Olivier Tremblay.

D’un côté, on nous dit qu’on veut que le sanctuaire reste ce qu’il est, un lieu paisible, de recueillement, pour les croyants, un lieu de prière et de célébration, explique Mgr Pierre-Olivier Tremblay. De l’autre côté, on nous dit aussi qu’on aime que le sanctuaire ait l’audace d’aller vers des artistes qui nous amènent ailleurs. L’important, c’est que ce soit cohérent avec qui on est.

Le sanctuaire veut accueillir plus de gens d’ici

Le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap souhaite attirer plus de gens de Trois-Rivières et des environs. Sa direction collabore avec un nombre croissant de partenaires culturels et communautaires de la région.

Des gens à l'extérieur devant le sanctuaireAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le marché de Noël du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap bât son plein.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Avec ses 400 000 visiteurs annuels, le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap est déjà l’une des attractions touristiques les plus fréquentées en Mauricie. Le recteur du sanctuaire indique cependant que les visées sont encore plus grandes pour le site.

On veut de plus en plus développer les grands événements comme le Festival de l’Assomption, le Symposium des arts visuels et Noël en lumière, mais aussi, faire du site un lieu occupé tout au long de l’année.

Mgr Pierre-Olivier Tremblay, évêque auxiliaire de Trois-Rivières et recteur du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap

Le recteur du site croit notamment que le petit sanctuaire est parfait pour accueillir des spectacles intimes. Il souligne également que l’orgue Casavant dans la basilique rend le lieu propice à certains types de concerts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Tourisme