•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surpeuplement des urgences en Montérégie : en attendant le nouvel hôpital

Hôpital Pierre-Boucher
Les urgences de l'hôpital Pierre-Boucher, à Longueuil, sont surpeuplées. Photo: Radio-Canada / Martin Thibault
Radio-Canada

Depuis plusieurs jours, le taux d'occupation dans les urgences de la Montérégie atteint des niveaux préoccupants, particulièrement à l'Hôpital du Suroît, où il était de 300 % mardi. Québec met en place des mesures à court terme, mais il faut construire rapidement un hôpital dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, affirme le premier ministre François Legault.

Un texte d’Isabelle Montpetit

Vendredi, le taux d’occupation dépassait 150 % dans quatre des huit hôpitaux de la Montérégie, soit :

  • 170 % au Centre hospitalier Anna-Laberge, à Châteauguay;
  • 192 % à l’Hôpital Honoré-Mercier, à Saint-Hyacinthe;
  • 171 % à l'Hôpital Pierre-Boucher, à Longueuil;
  • 173 % à l’Hôpital du Suroît, à Salaberry-de-Valleyfield, où 12 patients attendaient depuis plus de 48 heures.

On parle ici des « patients sur civière », c’est-à-dire des personnes qui ont été prises en charge par l’hôpital.

« C’est pas un problème qu’on peut régler rapidement. On sait, entre autres, que l’hôpital du Suroît, depuis plusieurs années, est à 200 %, 300 % d’occupation, entre autres parce qu’il manque un hôpital à Vaudreuil. Et peu importe le terrain qu’on choisira, il faut construire rapidement un hôpital à Vaudreuil », a indiqué le premier ministre François Legault lors d’un point de presse vendredi matin.

En attendant ce nouvel hôpital, la population de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, qui connaît une poussée démographique, fréquente en effet celui du Suroît.

23 maires en colère

Or, l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges, qui devait ouvrir ses portes en 2021, ne le fera finalement qu’en 2027, a annoncé l’ex-premier ministre Philippe Couillard en mars dernier. Puis Radio-Canada apprenait la semaine dernière que l’hôpital serait construit à un autre endroit que ce qui avait été prévu.

Ce changement de site suscite la colère des 23 maires de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, qui réclament une rencontre avec la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, pour qu’elle leur donne des explications.

Autre problème, connu depuis longtemps : de nombreux cas non urgents se retrouvent aux urgences.

« Actuellement, dans nos urgences, il y a la moitié des gens qui ne devraient pas y être, qui devraient avoir été vus pour des problèmes légers dans des cliniques, avec des médecins, des infirmières. Donc, c’est tout un système qu’il faut réorganiser. À terme, il faut avoir des médecins de famille qui prennent en charge les Québécois et les Québécoises qui ont des problèmes légers », a affirmé le premier ministre Legault.

Mesures transitoires

En attendant, le ministère de la Santé et des Services sociaux a mis en place des mesures transitoires.

Ainsi, 25 places seront rendues disponibles en résidence pour personnes âgées et en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) pour accueillir des personnes qui sont aux urgences pour des problèmes non urgents. Les transferts se feront progressivement et débuteront dès cette semaine, indique Alexandre Lahaie, attaché de presse de la ministre McCann.

L’offre de soins à domicile sera également augmentée.

À l’Hôpital du Suroît, des infirmières praticiennes spécialisées prendront en charge un plus grand nombre de patients.

De plus, les cas moins urgents ou non urgents seront réorientés vers des groupes de médecine familiale ou des supercliniques.

Les autorités de santé soulignent que la plupart des cas de grippe ou de gastroentérite peuvent être soignés à la maison en consultant au besoin Info-Santé 811 ou le document d’aide à la décision (Nouvelle fenêtre) publié par le gouvernement du Québec.

Grand Montréal

Politique provinciale