•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Skizee, un nouveau sport d’hiver?

Radio-Canada

À Terre-Neuve-et-Labrador, une entreprise en démarrage propose une solution pour propulser les skieurs et leur permettre de défier la gravité grâce à un appareil portatif. Cet engin baptisé Skizee pourrait même devenir un nouveau sport d'hiver, selon son inventeur.

Le Skizee est un petit appareil repliable qui peut aisément être transporté dans une voiture.

Son inventeur, James Roberts Maidment, affirme qu’il s’agit de la plus grande innovation dans le domaine des loisirs hivernaux depuis le ski alpin, le ski de fond et la motoneige.

James Maidment en entrevue télévisée.

L'idée de cette invention est venue à James Maidment lorsqu'il a dû grimper à pied une pente dans une station de ski, le remonte-pente étant en panne.

Photo : Radio-Canada / Marie-Isabelle Rochon

L'idée de cet appareil lui est venue lorsqu'il n'était encore qu'un enfant. Lors d'une sortie de ski alpin, le remonte-pente était hors d'usage. Il avait dû gravir la pente à pied.

Je me suis dit : “S'il y avait un moyen d'avoir des skis motorisés, on défierait la gravité et ce serait tellement amusant”.

James Maidment a testé pendant plusieurs années différents prototypes qu'il a construits lui-même.

Il voulait s'assurer que l'engin était sécuritaire.

L'appareil qu’il a obtenu peut être relâché aisément, ce qui provoque son arrêt. Et un bouton dans la main du skieur permet d’actionner le Skizee et de contrôler sa vitesse.

Les chenilles du Skizee, similaire à celles d'une motoneige.

Le Skizee est mû par un moteur à quatre temps. Le conducteur s'appuie sur un bras articulé attaché à des chenilles. Il actionne l'engin grâce à une manette qu'il tient dans sa main.

Photo : Radio-Canada / Marie-Isabelle Rochon

Un appareil qui attire bien des regards

Le Skizee ne passe pas inaperçu. À sa vue, des automobilistes s’arrêtent, des motoneigistes aussi : M. Maidment se fait poser beaucoup de questions.

James Maidment propulsé par son Skizee.

Le skizee propulse le skieur grâce à un moteur à quatre temps. Il est très utile pour remonter des pentes , mais son inventeur croit qu'il pourrait devenir un loisir en soi, comme la motoneige.

Photo : Radio-Canada

Sa petite entreprise naissante est soutenue depuis deux ans par un incubateur d'entreprises de l'Université Memorial.

Quelques modèles sont désormais prêts à être vendus en ligne.

Notre but est de vendre le produit localement et d'établir des partenariats avec les stations de ski, explique Donna Paddon, la PDG de Roshell Industries, l’entreprise qu’elle a cofondée avec M. Maidment.

Donna Paddon, la PDG de Roshell Industries, en entrevue.

La compagnie fondée par M. Maidment et Donna Paddon (dans la photo) tentera de conclure des partenariats avec des stations de ski.

Photo : Radio-Canada / Marie-Isabelle Rochon

Pour l'instant, l'entreprise souhaite faire connaître son produit aux consommateurs de Terre-Neuve-et-Labrador.

Mme Paddon encourage les gens de tous âges à essayer ce nouveau sport d'hiver.

D’après un reportage de Marie-Isabelle Rochon

Sports et loisirs

Sports