•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Buffet sportif le Sieur de Trois-Rivières ferme ses portes

Le stationnement vide du Buffet sportif le Sieur en hiver

Les propriétaires du Buffet sportif le Sieur ont mis la clé sous la porte quelques jours avant Noël.

Photo : Radio-Canada / Daniel Ricard

Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Moins d'un an après avoir tenté de relancer le restaurant sous un nouveau nom, les propriétaires du Buffet sportif le Sieur ont mis la clé sous la porte.

À quelques jours de Noël, une quarantaine de personnes se retrouvent sans emploi. Quelques-unes ont été transférées à l’autre succursale de Joliette.

Une pancarte manuscrite avec l’indication « Restaurant fermé – la direction » a été collée dans la porte de l’établissement.

Joint au téléphone, le propriétaire du restaurant, Dominique Éthier, en avait gros sur le cœur.

C’est avec 300 000 $ de dettes que sa femme, Anne-Marie Gervais, et lui quittent le milieu de la restauration de Trois-Rivières, après y avoir investi, selon leurs dires, 700 000 $ pour relancer le restaurant.

Dominique Éthier raconte que l’achalandage dans son établissement a considérablement diminué au début de l’été, de sorte que moins de neuf mois après avoir acheté le Sieur, sa femme et lui ont dû placer le restaurant sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité.

Les employés au courant de la situation, disent les propriétaires

Contrairement à ce qu’il a pu lire sur les médias sociaux, Dominique Éthier affirme que les employés étaient au courant de la situation difficile que traversait le Buffet sportif le Sieur.

Dominique Éthier et Anne-Marie Gervais soutiennent que c’est au party de Noël des employés, dimanche dernier, que les propriétaires ont informé le personnel que le restaurant allait fermer.

On leur avait dit d’ici le 4 ou 5 janvier, mais qu’on ne savait pas encore la date. On attendait des nouvelles de nos avocats, mais ça a dû se faire cette semaine, explique Dominique Éthier.

Les deux propriétaires assurent par ailleurs que tous les employés seront payés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !