•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une chasse à l'orignal moins fructueuse sur la Côte-Nord en 2018

Deux têtes d'orignaux sur une table.

Des chasseurs exhibent leurs trophées dans une exposition de panache à Sept-Îles

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le bilan provisoire de la chasse à l'orignal pour 2018 fait état d'une baisse de la récolte pour les zones 18 et 19 associées à la Côte-Nord.

Des restrictions sur la chasse des femelles sont imposées dans plusieurs régions où la densité de la population est plus faible pour favoriser le maintien du cheptel tous les deux ans, ce qui était le cas cette année dans la zone 18.

Un total de 833 individus y ont été tués. C’est une baisse, une première dans cette zone depuis 2012.

Le nombre de permis vendus se chiffre à 7583, ce qui est similaire aux dernières années restrictives.

Un orignal.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un orignal.

Photo : Getty Images / Binnerstam

Pour la zone 19, ce sont 614 bêtes qui ont été abattues alors qu’en 2017 il y en avait eu 772.

Le nombre de permis vendus se chiffre à 5526, ce qui représente la plus faible vente de permis dans la zone 19 depuis 2011.

Les conditions météorologiques n'étaient pas idéales pour la chasse, ce qui peut aussi avoir influé sur les résultats, selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Ce bilan provisoire se base sur les déclarations faites en date du 5 décembre. Le bilan complet viendra seulement au début de 2019.

Côte-Nord

Chasse et pêche