•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec veut désengorger rapidement les urgences de la Montérégie

Des ambulances devant l'Hôpital du Suroît

Hôpital du Suroît (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a affirmé mercredi prendre des mesures pour réduire les taux d'occupation des urgences, qui sont particulièrement élevés ces jours-ci dans certains hôpitaux de la Montérégie. Elle ne s'est toutefois pas prononcée sur les montants qui seraient investis.

« Ce n’est absolument pas une situation qui est tenable et c’est pour cela qu’on prend des mesures aujourd’hui même [mercredi] qui vont avoir un impact », a-t-elle dit avant la réunion du Conseil des ministres.

Jeudi matin, le taux d’occupation à l’Hôpital du Suroît, à Salaberry-de-Valleyfield, était de 191 %. Il avait atteint 241 % mercredi et 300 % mardi.

Au centre hospitalier Anna-Laberge, à Châteauguay, il était de 191 % jeudi, alors qu’il s’élevait à 222 % mercredi et à 226 % mardi.

Cet engorgement s’explique entre autres par la grippe, plus fréquente en hiver, mais aussi par le vieillissement de la population, indique Maryse Bégin, porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Ouest.

« Sur une période d’un an, d’octobre à octobre, on a remarqué 13 % de plus d’arrivées en ambulance sur le territoire de la Montérégie-Ouest. Tout ça met vraiment une pression sur le système de santé », dit-elle.

Autre problème : en attendant l’ouverture en 2027 d’un hôpital dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, un secteur en forte croissance démographique, la population de l’ouest de la Montérégie recourt aux services de l’Hôpital du Suroît.

Comme mesures d’atténuation, la ministre McCann a mentionné l’ajout de places d’hébergement, l’ajout de services de maintien à domicile et le renforcement des services dans les cliniques.

Les urgences d'autres hôpitaux du Grand Montréal sont aussi très engorgées, avec des taux d'occupation de plus de 150 %. Ainsi, à Maisonneuve-Rosemont, le taux était de 172 % jeudi matin; à Saint-Eustache, il était de 163 %; au Centre hospitalier régional de Lanaudière, de 176%; et de 164 % à l'Hôpital Le Gardeur.

Grand Montréal

Politique provinciale