•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les employés de ServiCom seront tous réembauchés

Cathy Harris porte une boîte remplie de victuailles.
Cathy Harris livre une boîte de nourriture à l'Armée du Salut, à Sydney, pour venir en aide aux employés de ServiCom mis à pied à quelques semaines des Fêtes. Elle avait elle-même travaillé à ServiCom pendant 19 ans. Photo: CBC/Norma Jean MacPhee

Les 600 employés du centre d'appels ServiCom de Sydney, qui ont perdu leur emploi il y a deux semaines lorsque leur employeur a fait faillite, seront tous réembauchés.

L’ancien directeur de l’exploitation de ServiCom, Todd Riley, l’a confirmé mercredi. M. Riley est lui-même réembauché comme vice-président du nouveau centre, qui sera dorénavant exploité par Marlowe Companies (MCI), une entreprise de l’Illinois.

Il pourrait y avoir quelques mutations, d'un programme à l'autre [...]. Mais je m'attends à ce que tous ceux qui étaient des employés reviennent, a-t-il dit.

Les employés devraient revenir au travail le 2 janvier. Le centre d’appels a été rebaptisé et s’appellera The Sydney Call Centre.

Les employés licenciés qui se sont rendus dans les locaux de l’Armée du Salut de Sydney, mercredi, pour recevoir des dindes et d’autres aliments donnés par la chaîne de supermarchés Sobeys étaient ravis.

Deux hommes marchent vers une voiture, les bras chargés de victuailles.Des employés de la chaîne de supermarchés Sobeys portent des dindes et d'autres aliments vers des voitures où attendent d'anciens employés de ServiCom. Photo : CBC/Norma Jean MacPhee

Youpi, nous revenons, s’est exclamée Georgina Stewart, l’une des employées touchées par la fermeture brutale du centre d’appels, le 6 décembre.

J’adore mon emploi. Nous sommes comme une grande famille.

Georgina Stewart, une employée mise à pied

Un autre employé mis à pied, George Sharpe, a qualifié de miracle de Noël les développements des derniers jours.

La fermeture de ServiCom avait créé une grande anxiété chez les employés touchés, dont certains n’avaient pas été payés pour leurs quatre dernières semaines de travail.

Le centre d’appels a été vendu aux enchères et MCI a présenté la soumission gagnante : 1,5 million de dollars.

L’entreprise ne s’est pas engagée à verser les impayés. Elle a toutefois fait savoir qu’elle donnerait un coup de pouce aux employés touchés en versant des primes d’embauche et de rétention.

La communauté s’est toutefois mobilisée pour venir en aide aux employés. Nous apprécions tout… Joyeux Noël tout le monde, a lancé Georgina Stewart, mercredi, en repartant avec ses victuailles.

Avec les informations de CBC

Nouvelle-Écosse

Économie