•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour sur une année 2018 chargée d'émotion pour les Broncos de Humboldt

Les Broncos d'Humboldt lors de leur premier match depuis la tragédie

Les Broncos de Humboldt lors de leur premier match depuis la tragédie

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le tragique accident d'autocar de l'équipe de hockey junior des Broncos de Humboldt est l'une des nouvelles de 2018 ayant le plus marqué la Saskatchewan, ainsi que le Canada. La nouvelle figure au premier rang des sujets les plus recherchés par les Canadiens sur Google cette année. Retour sur cet événement qui a ébranlé non seulement la Saskatchewan, mais également le pays ainsi que le monde du sport.

Un texte d'Emmanuelle Poisson

Le 6 avril, en après-midi, l’équipe saskatchewanaise de hockey junior des Broncos de Humboldt était en route pour Nipawin, pour aller disputer un match de séries éliminatoires. Au moment de franchir l’intersection des routes 35 et 335, une collision est survenue entre un camion semi-remorque et l’autocar transportant 29 passagers.

Au total, 13 personnes ont été blessées dans l’accident et 16 personnes y ont perdu la vie, dont 10 joueurs, l’entraîneur-chef, l’aide-entraîneur, le chauffeur de l’autocar, un statisticien bénévole, un journaliste sportif et une thérapeute sportive.

Hommages venus de partout

La tragédie a rapidement fait les manchettes nationales, voire internationales. Le monde du hockey professionnel s'est rallié derrière les Broncos de Humboldt en signe de solidarité.

Plusieurs équipes et joueurs de la LNH ont utilisé leur compte Twitter pour offrir leur support aux victimes et à leur famille.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs utilisateurs ont rendu hommage aux victimes de l’accident routier en publiant des photos de bâtons de hockey laissés devant leur porte d'entrée. Le journaliste sportif Brian Munz a invité la communauté qui le suit à suivre l'exemple en partageant une image sur son compte Twitter.

Le 12 avril, moins d’une semaine après l’accident, un groupe de mères de joueurs de hockey de la Colombie-Britannique lance la Journée du chandail sportif (Jersey Day) en appui aux Broncos de Humboldt. Le mouvement de solidarité comprend le port d’un chandail sportif, accompagné ou non d’un ruban vert pour rendre hommage aux victimes.

Comme mentionné sur ce message Twitter, les personnes qui ne possèdent pas de chandail de hockey pouvaient utiliser un ruban fait à la main pour prendre part au mouvement.

Campagne de financement GoFundMe

À peine quelques jours à la suite de l’accident, une campagne de financement participatif a été lancée par une résidente de Humboldt sur la plateforme Internet GoFundMe. La campagne Funds for Humboldt Broncos (ou Fonds pour les Broncos de Humboldt) recueillait des fonds pour, entre autres, contribuer à couvrir les frais des funérailles des victimes et la réadaptation des survivants.

La campagne a amassé plus de 15 millions de dollars en 12 jours grâce à 142 000 donateurs.

Les dons ont ensuite été transférés vers un nouveau fonds commémoratif, la Humboldt Strong Community Foundation, un organisme à but non lucratif en soutien aux joueurs, employés, familles et bénévoles de l’équipe de hockey junior. En septembre, la fondation avait récolté plus de 3,4 millions de dollars.

Le conducteur du camion semi-remorque accusé

En juillet, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a procédé à l'arrestation du chauffeur du camion semi-remorque qui était au volant lors de la collision avec l'autocar transportant l'équipe des Broncos de Humboldt.

Jaskirat Singh Sidhu fait face à 29 chefs d’accusation, dont 16 chefs de conduite dangereuse d'un véhicule à moteur ayant causé la mort et 13 chefs de conduite dangereuse d'un véhicule à moteur ayant causé des lésions corporelles.

Une photo de Jaskirat Singh Sidhu Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jaskirat Singh Sidhu, 29 ans

Photo : Facebook

Les audiences du conducteur du camion semi-remorque ont été reportées à cinq reprises depuis cet été.

Sa prochaine comparution est prévue le 8 janvier 2019 à la Cour provinciale de Melfort, en Saskatchewan.

Du changement pour les poids lourds au printemps

Le gouvernement de la Saskatchewan a annoncé cet automne que les conducteurs de poids lourds devront obligatoirement suivre une formation dès le 15 mars 2019.

Les chauffeurs devront désormais suivre 121,5 heures de formation théorique et pratique avant d'obtenir leur permis de conduire classe 1.

Peu de temps après cette annonce, un groupe de chauffeurs de camions semi-remorques de Saskatoon a lancé une campagne pour demander au gouvernement fédéral d'instaurer une formation obligatoire similaire à travers le Canada.

Les recommandations de l'enquête

Le rapport de l’enquête sur l’intersection où s'est produit l'accident a révélé qu'il n'y a pas de taux de collisions important à cet endroit, au croisement des routes 35 et 335.

Le rapport a tout de même remis 13 recommandations à mettre en place. La Saskatchewan avait mandaté une firme externe afin qu'elle publie un rapport d’enquête, en raison de l’ampleur de l’accident.

Les recommandations faites au gouvernement comprennent notamment le fait d’abattre des arbres obstruant la vue, d'améliorer la signalisation routière, et d'installer le mémorial des Broncos à un endroit sécuritaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !