•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet Royalmount plaît aux hôteliers, mais inquiète les commerçants et le milieu du spectacle

Une maquette du projet.

Carbonleo travaille depuis plus de trois ans sur cet immense projet.

Photo : Carbonleo

Radio-Canada

Les consultations publiques sur l'implantation du mégacomplexe Royalmount, à l'intersection des autoroutes 15 et 40 dans la ville de Mont-Royal, ont commencé mercredi à Montréal et se poursuivront en janvier.

Si l’Association des hôtels du Grand Montréal s’est dite favorable au projet, des représentants des commerçants et des diffuseurs de spectacles ont exposé leurs réserves à la Commission sur le développement économique et urbain et l’habitation de la Ville de Montréal.

Le projet, qui comprend des bureaux, des restaurants, des commerces, des salles de spectacles, des lieux de divertissement et des hôtels, pourrait permettre d’attirer de nouvelles clientèles à Montréal, croit l’Association des hôtels du Grand Montréal.

« Le développement du site proposé pour le projet Royalmount est plus que souhaitable pour améliorer le positionnement concurrentiel du Grand Montréal parmi le marché touristique mondial », écrit-elle dans son mémoire.

Du côté de l’Association des Sociétés de développement commercial de Montréal, on considère plutôt que les promoteurs du projet ne semblent pas se soucier des impacts négatifs pour les commerçants déjà présents dans la ville.

Pour l’Association, c’est le centre-ville qui doit être le « cœur commercial de Montréal ». Elle réclame que l’offre de Royalmount soit complémentaire à celle du centre-ville et qu’une nouvelle taxe sur le stationnement serve à indemniser les commerces des quartiers montréalais pour les impacts qu’ils subiraient.

Selon une étude commandée par Carbonleo, promoteur du Royalmount, l’érosion des ventes des commerces montréalais irait de 5 % à 15 %, selon les secteurs, et toucherait surtout des centres commerciaux voisins comme le Centre Rockland, la Place Vertu, le Marché Central et le mégacentre Blue Bonnets.

1,5 million de billets de spectacles

Jacques Primeau à l'hôtel de ville de MontréalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jacques Primeau, président du conseil d'administration du Partenariat du Quartier des spectacles

Photo : Radio-Canada / Benoît Chapdelaine

Le Partenariat du Quartier des spectacles s’inquiète lui aussi de la concurrence que pourrait lui livrer le projet Royalmount.

Deux salles de spectacles sont prévues dans le mégacomplexe, offrant respectivement 4500 et 1500 places, ce qui signifie qu’il leur faudra vendre 1,5 million de billets par année, estime Jacques Primeau, président du conseil d'administration du Partenariat du Quartier des spectacles.

Or, dans l’ensemble de la région métropolitaine, il se vend environ 3,5 millions de billets de spectacles par année, dont 1,6 million dans le Quartier des spectacles, poursuit-il.

« Ajouter un million et demi de billets et penser que ça ne fera de mal à personne, c’est impossible, dit-il. On ne peut pas aller chercher tout à coup dans n'importe quelle industrie une augmentation comme ça. Donc il va y avoir des conséquences. »

Selon lui, avec une salle de 4500 places à remplir, le Royalmount visera les spectacles les plus lucratifs et il ne s’aventurera pas dans des projets risqués.

« Ça veut dire qu’il va arracher les spectacles les plus payants à tous les diffuseurs, pas juste à Montréal, mais aussi à Laval, dans toute la couronne de Montréal. Ces diffuseurs-là vont devoir avoir des budgets plus limités pour faire des spectacles plus à risque, plus pointus », craint Jacques Primeau.

Le projet Royalmount, estimé à 2 milliards de dollars, pourrait attirer chaque année au moins 25 millions de visiteurs selon son promoteur. Son ouverture est prévue en 2022.

La Ville de Montréal a lancé un processus de consultation publique, même si la Ville de Mont-Royal a déjà autorisé la mise en œuvre du projet.

Avec la collaboration de Benoît Chapdelaine

Développement économique

Économie