•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux enfants d’Airdrie mordus par des coyotes

Un plan rapproché de coyote.

Les animaux adultes pèsent une douzaine de kilos et peuvent chasser en meute ou seuls. Ils ont tendance à se rendre dans les zones urbaines pour chercher de la nourriture, soit des déchets, des lièvres ou des cerfs.

Photo : Getty Images

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville d'Airdrie demande au public d'être vigilant après que deux enfants ont été mordus par des coyotes dans la municipalité.

Le premier incident a eu lieu le 14 décembre : un jeune enfant a été mordu à la jambe par un coyote.

Le deuxième incident s’est produit lundi, lors du Festival des lumières, quand un animal a attrapé un enfant par ses vêtements. Les deux incidents ont eu lieu dans le parc Nose Creek.

Les deux enfants n'ont subi aucune blessure.

« Nous sommes très heureux qu’ils se portent bien », a déclaré la porte-parole de la Municipalité d’Airdrie, Jill Iverson, dans un communiqué.

« Le département des parcs est très préoccupé par la témérité dont font preuve les coyotes de la région. Des mesures immédiates ont été prises pour maintenir la sécurité », ajoute le communiqué, précisant que le département des parcs travaille avec le ministère de la Faune pour déterminer les prochaines étapes à suivre.

Dans l’immédiat, des employés supplémentaires mèneront des patrouilles pendant le reste du festival.

En cas de rencontre avec un coyote, la Ville conseille d’agiter les bras vers le haut, de lancer des objets et de crier tout en maintenant un contact visuel avec lui. Si l’animal s'approche, il ne faut pas fuir, mais reculer lentement.

La Ville demande à toute personne qui verrait un coyote de le signaler, au 403 948-8400.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !