•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élection partielle prévue au conseil municipal de Saint-Pierre-Jolys

On voit le maire Raymond Ménard en gros plan, dans la salle du conseil de Saint-Pierre-Jolys. En arrière-plan, la table avec les chaises des conseillers et au mur, une plaque avec le nom du village.
Le maire Raymond Maynard espère voir une véritable élection pour ce poste. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le Village de Saint-Pierre-Jolys organisera une élection partielle le 13 février pour pourvoir le poste de conseiller laissé vacant après le départ, en novembre, de la conseillère Francine Roy.

C’est pour des raisons personnelles que Francine Roy a dû quitter son poste de conseillère.

Lorsqu'elle qu’elle s'est installée à Winnipeg le 23 novembre, son nouveau statut ne lui permettait plus de siéger au conseil.

« Pour être capable de siéger au conseil, il faut demeurer à Saint-Pierre-Jolys. Il faut aussi qu’elle soit demeurée à Saint-Pierre pour un minimum de six mois », précise Raymond Maynard, le maire de Saint-Pierre-Jolys.

Francine Roy démarrait son deuxième mandat. Elle a siégé pendant trois ans, après avoir remplacé un autre conseiller qui avait démissionné.

Une élection partielle sera donc organisée en février. « Les gens peuvent soumettre leur nom entre le 2 et le 8 janvier », annonce Raymond Maynard.

Lors des élections en octobre dernier, le Village n’avait pas pu organiser d’élection, faute de candidat. Le maire et deux conseillers avaient été élus par acclamation. Deux autres conseillers ont été par la suite mandatés.

Pour le maire, une élection en bonne et due forme devrait être possible cette fois-ci. « Le mot se passe au village et il semble y avoir de l’intérêt. J’ai déjà été approché par trois personnes et qui voudraient se présenter », conclut Raymond Maynard.

Avec des informations de Christian Riou

Manitoba

Politique municipale