•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stationnement : une hausse qui passe mal auprès des commerçants

Des places de stationnement à Sherbrooke
Des places de stationnement à Sherbrooke Photo: Radio-Canada / Daniel Mailloux

L'Association des gens d'affaires du centre-ville aurait aimé que la décision de hausser les tarifs de stationnement soit prise autrement. Pour le président Alexandre Hurtubise, le moment choisi est « un véritable échec de timing ».

Lors de la présentation du budget, le maire Steve Lussier a annoncé que les tarifs passeraient de 1 $ l'heure à 1,25 $. Le tarif était le même depuis 2009.

Si Alexandre Hurtubise croit que la « hausse ne viendra pas tout changer », le moment choisi pour l'annoncer aurait pu faire une grande différence.

Il rappelle qu'une politique du stationnement est en élaboration depuis des mois et doit être présentée au printemps.

Selon lui, il s'agit de la plus grande réflexion sur le stationnement de l'histoire de Sherbrooke.

[Cette hausse], on l'annonce comme un tout. On aurait pu arrimer ça à d'autres mesures comme la gratuité du temps des Fêtes ou encore la modification des heures. C'est un échec au niveau du timing.

Alexandre Hurutbise, président de l'Association des gens d'affaires du centre-ville

On semble avoir pris cette décision pour boucler le budget plutôt que de le faire en cohésion avec la réflexion en cours, précise-t-il.

Un horodateur à SherbrookeUn horodateur à Sherbrooke Photo : Radio-Canada / Daniel Mailloux

Des demandes ignorées

Les commerçants du centre-ville avaient déjà demandé à la Ville que certaines périodes deviennent gratuites pour favoriser l'achalandage dans leurs commerces.

Propriétaire de la boutique Glorius sur la rue Wellington Sud, Jean-François Bédard aurait souhaité que des incitatifs voient le jour durant les périodes critiques, comme le temps des Fêtes ou lors des grands événements.

La seule chose que je trouve dommage, c'est que ça fait des années qu'on demande les vendredis soir, samedis, dimanches gratuits. Vraisemblablement, ce n’est pas dans les plans. Ils ont un peu fait la sourde oreille, croit-il.

Le prix des contraventions augmentera aussi de 5 $, passant de 33 $ à 38 $ à compter du 15 janvier.

Estrie

Affaires municipales