•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éducation sexuelle : Doug Ford blâme « certains groupes » d’activistes

Le premier ministre Doug Ford
Le premier ministre Doug Ford Photo: La Presse canadienne / Frank Gunn

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a laissé entendre que les résultats d'une consultation publique en ligne au sujet du curriculum d'éducation sexuelle dans la province avaient été faussés par « certains groupes » d'activistes.

Le premier ministre répondait mardi à un reportage exclusif de La Presse canadienne selon lequel la grande majorité des répondants de la portion web d’une consultation publique étaient en désaccord avec la position du gouvernement. Selon le reportage, seulement une vingtaine des 1600 réponses obtenues par la PC étaient en faveur du curriculum d’éducation sexuelle du gouvernement Ford.

En mêlée de presse, un journaliste lui a demandé s’il respecterait le résultat de la consultation. « Certains groupes l'ont-ils inondé dès le début? (Ils) l'ont fait », a-t-il déclaré, sans toutefois préciser la nature de ces groupes. « Nous allons passer en revue les 35 000 réponses ... et prendre une décision. »

Le gouvernement ontarien s’est engagé à mener des consultations publiques dans le but de réécrire le programme d’éducation sexuelle enseigné à l’élémentaire et au secondaire.

L’opposition officielle à Queen’s Park, le Nouveau Parti démocratique, ne s’étonne pas des commentaires du premier ministre. « Le premier ministre n’écoute qu’un très petit nombre de ses amis », a déclaré, railleuse, la députée Marit Stiles.

Le gouvernement a annoncé qu'il examinerait les données de la consultation publique, puis rédigerait et mettrait à l'essai un nouveau programme au printemps. La ministre de l'Éducation a déclaré que le nouveau document serait présenté à temps pour la nouvelle année scolaire à l'automne.

Avec les informations de La Presse canadienne

Éducation

Politique