•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle structure à l’étude pour l’Université de l’Ontario français

Le drapeau franco-ontarien

Université de l'Ontario français : le gouvernement conservateur dit se pencher sur une nouvelle structure

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Rozenn Nicolle

Un nouveau modèle de l'Université de l'Ontario français (UOF) est présentement à l'étude, selon Stephanie Rea, porte-parole du ministère responsable des universités.

Mme Rea précise, dans un courriel envoyé à Radio-Canada, qu’une refonte est à l’étude, sans toutefois entrer dans les détails.

Nous travaillons actuellement sur les mécanismes de la transition de la structure de gouvernance actuelle vers une nouvelle structure qui nous permettra de continuer à travailler pour ce très important projet, peut-on y lire. Mme Rea est directrice des communications du ministère ontarien de la Formation, des Collèges et des Universités.

Une femme parle à un journaliste

La ministre de la Formation, des Collèges et des Universités, Merilee Fullerton

Photo : Radio-Canada

Questionnée sur les particularités de cette « nouvelle structure », la ministre Merilee Fullerton s’est toutefois montrée très évasive. C’est un processus, c’est en évolution, a-t-elle ajouté.

La ministre des Affaires francophones, Caroline Mulroney, n’a pas non plus apporté plus de précisions, mais a confirmé qu’une réflexion sur la gouvernance était effectivement en cours.

On est en train de travailler sur la gouvernance [de l’Université] et comment on va procéder

Caroline Mulroney, ministre des Affaires francophones de l’Ontario
Une femme parle aux journalistes

Caroline Mulroney en mêlée de presse mardi

Photo : Radio-Canada

Contactée par courriel, la présidente du conseil de gouvernance de l’Université, Dyane Adam, a dit ne pas être en mesure de commenter ces déclarations.

De son côté, le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin, dit ne pas avoir reçu d’informations sur les travaux en cours.

Nous aurons plus à dire à ce sujet dans la nouvelle année, a pour sa part ajouté Mme Rea.

Avec les informations de Claudine Brûlé

Francophonie

Politique