•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La décontamination du terrain de la Calko sera achevée

La ville de Rivière-du-Loup souhaite construire un écoquartier sur le site de l'ancienne usine Kogan.

La décontamination du terrain de l'ancienne usine Calko reprendra au printemps.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Québec vient à nouveau en aide à la Ville de Rivière-du-Loup pour décontaminer le site de l'ancienne usine Calko. Depuis plusieurs années, la Ville souhaite créer un écoquartier sur ces terrains, mais la présence de différentes industries dans ce secteur jusqu'en 2011 a laissé des traces qui forcent la décontamination du site.

Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, confirme que Québec paiera un peu plus de 220 000 $ pour terminer la décontamination du site. La Ville mettra sensiblement le même montant pour les travaux.

En juin 2015, Québec avait déjà annoncé une aide d'un peu plus de 65 000 $, mais une évaluation approfondie du sol avait permis de découvrir que la contamination était beaucoup plus importante que prévu.

C'est pour cette raison que les élus ont demandé une nouvelle aide financière de la part du gouvernement provincial.

C'est un site avec un potentiel exceptionnel et il faut aider Rivière-du-Loup à mener à terme ce projet.

Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata

À Rivière-du-Loup, les élus entendent mettre la touche finale aux plans et devis pour les travaux de décontamination au cours de la prochaine année. L'échéancier de construction d'un écoquartier dépendra de la demande.

Mais la mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet ne s'en fait pas. Elle croit que l'intérêt pour un tel projet est bel et bien présent.

L'écoquartier nous amènera une certaine clientèle que nous n'avons pas actuellement en ville.

Sylvie Vignet, mairesse de Rivière-du-Loup

Elle souligne également que des logements abordables feront partie du projet. Une bonne nouvelle pour Sylvie Vignet qui rappelle que ces logements pour des personnes à faibles revenus ne sont pas nombreux sur le territoire de Rivière-du-Loup.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Affaires municipales