•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle Maison Lauberivière : les travaux lancés en mars

Le futur bâtiment de Lauberivière
Le futur bâtiment de Lauberivière Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les travaux de construction de la nouvelle maison d'hébergement Lauberivière vont débuter en mars 2019. Le projet de près de 33 millions de dollars était attendu depuis 10 ans à Québec.

L'annonce a été faite mardi matin en présence de représentants des trois paliers de gouvernement.

Le nouvel immeuble de 10 000 mètres carrés répartis sur 7 étages abritera entre autres des espaces communautaires, 131 chambres individuelles et 18 logements destinés à des personnes en difficulté.

Lauberivière pourra presque doubler le nombre de nuitées offertes.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, n'a pas caché son impatience de voir le projet réalisé.

« Je suis encore étonné de voir que ça a pris dix ans pour régler ce dossier-là. Dix ans de frustrations, dix ans à tenter de convaincre les gouvernements que c'était nécessaire. Ça en dit beaucoup sur notre société. »

Le terrain qui accueillera LauberivièreLe terrain qui accueillera Lauberivière Photo : Radio-Canada/Carl Boivin

Les nouveaux locaux seront situés dans le quartier Saint-Roch, dans l'îlot bordé par les rues Fleurie, du Pont, X'ian et Mgr Gauvreau.

Un témoignage inspirant

Un ancien usager, Yves Lamothe, témoigne de l'importance de pouvoir avoir accès aux services de Lauberivière. Quand il a frappé à la porte, en décembre 2015, il était sans-abri. Il souffrait de problèmes de toxicomanie et d'alcoolisme.

Lauberivière a rallumé ma vie. Ma flamme n'était pas éteinte, mais pas loin.

Yves Lamothe, ancien usager de Lauberivière

Aujourd'hui, Yves Lamothe est sobre, il a son appartement et fait partie des employés de Lauberivière. Il travaille comme préposé au dégrisement.

« Je reçois les personnes intoxiquées soit en boisson ou par la drogue. Tous les soirs, je vois mon miroir. Je peux vous dire que ce ne sera pas aujourd'hui que je vais aller consommer », raconte-t-il.

La nouvelle Maison Lauberivière intégrera des espaces plus appropriés et sécuritaires pour permettre aux intervenants d'offrir plus efficacement les différents services de soutien communautaire.

Un immeuble vert

Le nouveau bâtiment sera écoénergétique.

« Grâce à une isolation largement supérieure, des fenêtres ultra-performantes et la récupération de la chaleur du système de ventilation, on réalisera des économies d'énergie de l'ordre de 30 à 40 % », estime le président du conseil d'administration de Lauberivière, Georges Amyot.

Le projet qui devrait être complété en janvier 2021 est financé en grande partie par le gouvernement du Québec, le fédéral et la ville de Québec.

En 2017, 5000 personnes distinctes ont bénéficié de l'accueil de Lauberivière. Près de 25 000 couchers ont été enregistrés et plus de 148 000 repas ont été servis.

Québec

Société