•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mesures pour rendre la Basse-Côte-Nord plus accessible

Le navire Bella Desgagnés
Le navire Bella Desgagnés Photo: Radio-Canada
Laurence Royer

Le ministère des Transports (MTQ) et la Société des traversiers du Québec (STQ) annoncent une série de mesures pour faciliter la mobilité des résidents de la Basse-Côte-Nord et de l'île d'Anticosti.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, ainsi que le président-directeur général par intérim de la STQ, étaient de passage au port de Sept-Îles mardi. Ils sont venus annoncer que les passagers du Bella Desgagnés, qui habitent la Basse-Côte-Nord et l’île d’Anticosti, vont pouvoir profiter d’un service de transport alternatif aérien lorsque le navire ne peut accoster à l'un des ports habituellement desservis.

Ainsi, lorsque les mauvaises conditions de navigation empêchent le navire d’accoster, les passagers qui ont acheté leur billet au moins 24 heures avant le passage prévu du Bella Desgagnés seront transportés en avion vers leur destination finale. Les passagers n'auront pas à payer leur billet ni à s'occuper de leur réservation.

Une conférence de presse à bord du Bella Desgagnés. Le préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent s'adresse au public. Le ministre des Transports, François Bonnardel, ainsi que le président-directeur général par intérim de la STQ ont annoncé ces nouvelles mesures à bord du Bella Desgagnés au quai de Sept-Îles. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Certains tarifs du Bella Desgagnés seront revus à la baisse. Le prix pour transporter un véhicule de 6 à 6,4 mètres à bord du navire diminuera de 30 % à 85 % selon le trajet parcouru. De plus, le chargement d'une motoneige ou d'un véhicule tout terrain coûtera en moyenne 45 % moins qu’auparavant.

Par ailleurs, le nombre de lits à prix réduit, réservés en priorité pour les gens de la Basse-Côte-Nord, passera de 30 à 36 et le tarif des lits en occupation quadruple passera de 73 $ à 50 $, soit une diminution de 30 %.

Un tableau des mesures prises par le gouvernement du Québec pour faciliter la mobilité des résidents de la Basse-Côte-NordDes mesure pour faciliter la mobilité des résidents Photo : Radio-Canada

Ces nouvelles mesures entreront en vigueur dès le prochain départ du Bella Desgagnés le 24 décembre.

Par voie de communiqué, le ministre des Transports, François Bonnardel a affirmé que son gouvernement a entendu les préoccupations des maires de la Basse-Côte-Nord. Il ajoute qu’il était important pour le nouveau gouvernement de contribuer à la vitalité et à l’attractivité de la région en plus d’améliorer la qualité de vie des résidents.

On ne peut pas juste dire aux gens "le capitaine décide qu'il ne peut pas accoster, on va vous revoir dans une semaine". Ça n'a aucun sens.

François Bonnardel, ministre des Transports
Le ministre des Transports, François Bonnardel lors d'une conférence de presse à bord du Bella DesgagnésLe ministre des Transports, François Bonnardel Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Des mesures attendues

En 2017, c’est plus de 19 escales qui n’ont pas pu être effectuées par le Bella Desgagnés. En 2018, jusqu’à présent, le navire n’a pas pu accoster à 8 reprises en raison de conditions de navigation défavorables.

Le préfet de la MRC du Golfe du Saint-Laurent, Randy Jones, réclamait une de telles mesures depuis longtemps.

Ça fait peut-être cinq ans, mais plus particulièrement depuis un an, que toutes les semaines j'appelais la STQ, et Relais Nordik et la députée pour nous aider.

Randy Jones, préfet de le MRC du Golfe-du-Saint-Laurent

Le coût de ces mesures est estimé à 205 000 $ par année.

Des réserves du chef de La Romaine

Bryan Mark, le chef de la communauté innue de La Romaine apporte des nuances. Le ministère des Transports a sondé les maires de la Basse-Côte-Nord, mais il néglige l'opinion des communautés innues de la région, dénonce-t-il. Bryan Mark aurait aimé que les chefs innus soient mentionnés dans le communiqué du ministère puisque leurs membres utilisent beaucoup le Bella Desgagnés.

Il ajoute que le délai de réservation de 24 heures est trop long lorsqu'on veut bénéficier d’un transport aérien si un arrêt n’est pas effectué par le navire en raison des conditions météo. Selon lui, l'achat de billet une heure avant le passage prévu du bateau devrait être suffisant pour être éligible à prendre l’avion gratuitement si le bateau passe tout droit en raison de la météo.

Avec les informations de François Robert

Côte-Nord

Transports