•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chauffeurs de semi-remorques demandent une formation obligatoire à travers le Canada

Des camions stationnés un à côté de l'autre.
Les gouvernements de l'Alberta et la Saskatchewan imposeront des formations aux chauffeurs de semi-remorques dans la prochaine année. Photo: Radio-Canada / Francis Bouchard
Radio-Canada

Une campagne pancanadienne lancée par un groupe de chauffeurs de semi-remorques de Saskatoon demande au gouvernement fédéral d'instaurer une formation obligatoire pour tous les chauffeurs de ces véhicules circulant au pays.

L'initiative a été lancée par un chauffeur de camion de Saskatoon, Trent Lalonde, qui distribue avec des collègues une lettre qui peut être envoyée aux députés, au ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, ou à d'autres politiciens.

Trent Lalonde du torse à la tête en avant de son camion.Trent Lalonde dit que la campagne a reçu un important coup de pouce après que magazine « Pro Trucker », de la Colombie-Britannique, eut parlé de sa campagne. Photo : Trent Lalonde

Dans la lettre, les signataires demandent au gouvernement fédéral de réglementer la formation des conducteurs de camions. Pour Trent Lalonde, il est illogique de laisser le tout sous la responsabilité des provinces parce que les chauffeurs vont souvent d’une province à l’autre.

Les camionneurs veulent aussi être en sécurité.

Trent Lalonde, camionneur

Favoriser le respect

La lettre demande également que la conduite en semi-remorque soit considérée comme un métier au Canada et s'appuyant sur un permis et un programme d'apprentissage.

Nous avons des formations pour d’autres emplois, mais dans le secteur du camionnage, on nous dit simplement d’y participer, déplore Trent Lalonde. Pour ce dernier, la campagne est aussi l’occasion de faire valoir que le camionnage est une profession à part entière.

M. Lalonde prévoit organiser un rassemblement dans le centre-ville de Regina au début de l'année pour attirer l'attention sur ce problème. Il dit qu'il a parlé à des amis camionneurs qui envisagent aussi d'organiser des actions similaires à Ottawa et dans d'autres grands centres.

Éviter une autre tragédie

L’initiative des chauffeurs est saluée par Scott Thomas, le père d’une victime de la tragédie des Broncos de Humboldt. Depuis l’accident qui a coûté la vie à son fils, Evan, Scott Thomas milite pour la création d'une formation obligatoire des chauffeurs de semi-remorques. Le conducteur du poids lourd qui est entré en collision avec l'autocar de l'équipe de hockey, Jaskirat Singh Sidhu, 29 ans, de Calgary, avait effectué deux semaines de formation avant d’obtenir son permis de conduire commercial.

Scott Thomas parle aux journalistes devant la Cour du banc de la Reine de Saskatoon une journée de décembre.Scott Thomas croit qu'une formation obligatoire permettra à l'industrie du camionnage de s'améliorer à long terme. Photo : CBC

Cela me donne de l'espoir. Les professionnels ont probablement l'impression que leurs noms sont traînés dans la boue. La majorité d'entre eux ressentent le besoin [d'instaurer une formation], car il y a quelques cas problématiques, dit-il.

L'Ontario est actuellement la seule province où les chauffeurs de semi-remorques sont tenus de suivre une formation. L'Alberta et la Saskatchewan instaureront une formation obligatoire au printemps prochain. En Saskatchewan, les agriculteurs qui conduisent des semi-remorques ne seront pas obligés de la suivre.

Avec des informations de Jason Warick, CBC News

Saskatchewan

Transports