•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Douze arrestations dans une opération antidrogue à Longueuil

Quelque 120 policiers ont participé à l'opération antidrogue. Photo: Radio-Canada / Simon-Marc Charron
Radio-Canada

La police de Longueuil a arrêté une douzaine d'individus et procédé à 12 perquisitions dans le cadre d'une opération anti-drogue qui a permis le démantèlement d'un réseau de trafiquants de stupéfiants sur son territoire.

Quelque 120 policiers ont procédé à huit perquisitions sur le territoire de la Ville de Longueuil, dont deux dans l’arrondissement Saint-Hubert, deux à Brossard, une à Saint-Amable, en Montérégie, et une autre à Mascouche, dans Lanaudière.

Les arrestations ont eu lieu pour l'essentiel sur la Rive-Sud du fleuve Saint-Laurent, en banlieue de Montréal.

Les policiers ont jusqu’à maintenant saisi :

  • 1 kilo de haschich
  • 500 g de cocaïne
  • 2500 comprimés de métamphétamine

L’enquête est menée par des enquêteurs du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) qui ont reçu l’appui de leurs collègues des corps policiers de Laval et de Châteauguay, des régies intermunicipales de police Richelieu-Saint-Laurent et Roussillon, de même que de la Sûreté du Québec (SQ) pour mener leur opération.

Certains individus, parmi ceux qui ont été arrêtés, feront face à des chefs d’accusation de :

  • Possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic;
  • Trafic de stupéfiants;
  • Complot dans le but de faire le trafic de stupéfiants.
Une technicienne en information judiciaire prend des photos d'un logement perquisitionné.Une employée du SPAL prend des photos lors d'une perquisition. Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

« Tout ça est parti d’une information du public [communiquée] il y a deux mois », a déclaré un porte-parole du SPAL, Ghislain Vallières. « À partir de cette information, notre équipe d’enquêteurs et les policiers du SPAL ont réussi à remonter la trace de ce réseau qui était tout de même bien structuré. »

Parmi les 10 hommes et deux femmes arrêtés, il y a une personne très bien connue de nos services en matière de trafic de stupéfiants.

Un porte-parole du SPAL, Ghislain Vallières

M. Vallières précise que les perquisitions se poursuivent et que d’autres éléments pourraient encore être saisis. « Certainement de l’argent, à tout le moins. »

Drogues et stupéfiants

Justice et faits divers