•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du financement pour contrer la crise des opioïdes au Yukon

une femme et un homme tiennent ensemble entre leurs mains un document à une table avec des drapeaux derrière

La ministre territoriale de la Santé et des Affaires sociales, Pauline Frost, et le député fédéral Larry Bagnell ont signé une entente de financement pour contrer la crise des opioïdes au Yukon.

Photo : Gouvernement du Yukon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ottawa et le gouvernement du Yukon se sont mis d'accord pour investir 945 000 $ dans la lutte contre les opioïdes au territoire qui a entraîné la mort de 18 personnes à la suite de surdoses depuis 2016.

L'entente de financement signée lundi s'échelonne sur cinq ans.

L'argent permettra en priorité l'embauche d'une infirmière en santé mentale à Whitehorse avant le recours à la méthadone.

Cet argent sera en principe utilisé pour appuyer la clinique de référence. [Il s'agit de] la clinique centrale du centre-ville qui traite les gens vulnérables, qui ont des maladies compliquées par la dépendance et souvent par des problèmes de santé mentale.

Une citation de : Brendan Hanley, médecin-chef hygiéniste du territoire

L'annonce survient quelques jours après la tenue d'une manifestation pour dénoncer la crise. Organisée par le Conseil des Premières Nations, elle avait été suivie d'une table ronde avec les autorités.

L'argent annoncé lundi provient du Fonds de traitement d’urgence fédéral, qui représente 150 millions de dollars. Le Yukon en retire 500 000 $ et le territoire y ajoute la différence de 445 000 $.

Parmi les autres mesures contenues dans la stratégie d'action du territoire contre les opioïdes figurent la distribution de trousses de naloxone et une campagne pour réduire la prescription d'opioïdes pour gérer la douleur.

Le député fédéral Larry Bagnell affirme que cette annonce s'ajoute à d'autres mesures déjà annoncées.

« Cette année, nous avons procédé à une autre entente de financement en matière de santé mentale, qui a longtemps été sous-financée, pour l'embauche d'infirmières et de travailleurs spécialisés dans les collectivités rurales, dit M. Bagnell. Alors ensemble, il y a maintenant un accès [à des services] dans les régions rurales et à Whitehorse. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !