•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première hausse de taxes en 4 ans pour les citoyens d'Amos

Sébastien D'Astous sourit à la caméra en tenant le document Prévisions budgétaires pour l'année 2019.
Le maire Sébastien D'Astous a présenté le budget 2019 d'Amos. Photo: Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin
Radio-Canada

Les citoyens d'Amos auront droit à une augmentation de taxes pour la première fois en quatre ans. C'est ce qui est ressorti de la présentation du budget 2019, qui avait lieu lundi soir.

Un texte de Marie-Hélène Paquin

Les taxes seront en moyenne en hausse de 3,9 % pour l'année 2019.

Par exemple, pour une maison unifamiliale en secteur urbain évaluée à 205 730 $, l'impact sera de 111 $, tandis que pour une maison de la même valeur en secteur rural, l'impact sera de 98 $.

Le maire d'Amos, Sébastien D'Astous, indique que plusieurs facteurs justifient cette hausse.

Les salaires, c'est 3 % d'augmentation en moyenne, l'inflation est à plus de 2 %, on a eu une augmentation des quotes-parts au niveau de la MRC de 3,61 %, le coût de la vie augmente. Si on veut maintenir les mêmes services, il faut s'attendre à de légères augmentations. On juge que c'est raisonnable, qu'on doit faire cet effort-là pour maintenir le dynamisme de notre ville, et il ne faut pas oublier que ça faisait trois ans qu'on avait gelé les taxes, explique-t-il.

Un budget en hausse

Le budget total est de 41,2 millions de dollars, contre 38,2 l'an dernier.

La phase I de la réfection de la 1re Avenue est en grande partie responsable de cette hausse des dépenses.

On a des dépenses supplémentaires, entre autres pour la nouvelle plateforme de compostage, qui est non négligeable. On a moins d'entrées d'argent, entre autres au niveau de la péréquation. Je suis très heureux de pouvoir dire que la Ville d'Amos n'a plus besoin de vivre aux crochets des autres municipalités, d'un autre côté, c'est moins d'argent qui rentre. Au niveau des autres dépenses, on a un nouveau service de prévention [des incendies]. C'est un 120 000 $ de plus pour aller faire des inspections, ajoute Sébastien D'Astous.

Priorités

Parmi les priorités pour 2019, on retrouve la phase II de la 1re Avenue, le développement de pistes cyclables et l'amélioration des infrastructures de transport.

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale