•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six mois chargés pour Richard Martel

Richard Martel sur le plateau du Téléjournal Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Le député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord dresse le bilan de ses premiers mois à la Chambre des communes. Photo: Radio-Canada / Claude Bouchard

Le député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord est insatisfait des négociations qui ont mené à la conclusion de l'Accord Canada-États-Unis-Mexique. Richard Martel a abordé la question au moment de faire le bilan de la session parlementaire.

On n’est même pas capable d'enlever la taxe sur l’aluminium de 10 %.

Richard Martel, député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord

Je ne peux pas comprendre qu’en négociation, on ne peut pas avoir aucun gain après. Tu sais, quand on regarde ça, nous autres dans la région, ça nous touche, ça nous fait excessivement mal. Il y a les producteurs agricoles, les transformateurs. On a perdu au niveau de la gestion de l’offre, poursuit-il.

Richard Martel a été élu le 8 juin dernier lors d’une élection complémentaire.

Richard Martel lors de son discoursRichard Martel a remporté haut la main l'élection dans Chicoutimi-Le Fjord. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Le député de Chicoutimi-Le Fjord s’est rapidement vu confier le rôle de porte-parole adjoint de la Défense nationale au sein du cabinet fantôme de son parti.

Ça n’a pas été difficile, ça a été vite

Richard Martel, député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord

Il affirme qu’il suit de près le dossier de l’achat des 18 avions CF-18 d’occasion à l’Australie.

Là, on se retrouve aujourd’hui avec des avions australiens qui sont rouillés, qui viennent de l’Australie. Je ne vois pas la nécessité de ça du tout. On sait que tantôt, il faut aller chercher du neuf. C’est une dépense de plus. On est déjà endettés, ajoute-t-il.

Richard Martel a par ailleurs été sélectionné pour aller rencontrer les Casques bleus au Mali en février.

Improvisation

Le député estime que la légalisation du cannabis s’est faite à l’improviste.

Richard Martel mentionne que de nombreux citoyens lui avaient fait part de leurs préoccupations sur cet enjeu lorsqu’il a fait campagne au printemps.

Le crime organisé, ça ne le diminue pas. Tu sais, il faut arrêter ça. L’autre aspect [...] : “Est-ce que c’est rentable? Où est-ce qu’on va placer ces bâtisses-là?”. On ne sait pas comment ça va tourner, déplore le conservateur.

Étoile montante

Richard Martel serre la main d'Andrew Sheer qui tient un pouce en l'air d'un air triomphal sur une tribune devant les députés qui font une ovation.Le nouveau député Richard Martel et le chef conservateur Andrew Sheer devant le caucus des députés à Ottawa Photo : Radio-Canada

Richard Martel a par ailleurs remporté le titre d’étoile montante de la Chambre des communes lors du gala parlementaire organisé par le magazine Macleans en novembre.

Ce n’était pas strictement le Parti conservateur qui votait. C’était tous les députés, c’est pour ça que j’étais bien content.

Richard Martel, député conservateur de Chicoutimi Le-Fjord

Richard Martel se dit très actif en chambre. Il a interpellé trois ministres jusqu’à maintenant dans des dossiers régionaux.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale