•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de taxes de 2,5 % à Rouyn-Noranda

Diane Dallaire sourit à la caméra en tenant le document résumant le budget 2019 de Rouyn-Noranda.
La mairesse Diane Dallaire a présenté le budget 2019 de la Ville de Rouyn-Noranda. Photo: Radio-Canada / Piel Côté

La charge fiscale des citoyens de Rouyn-Noranda augmentera de 60 $ en 2019. C'est ce qui ressort de la présentation du budget, qui avait lieu lundi soir.

Avec les informations de Piel Côté

Le taux de taxes foncières des résidences unifamiliales sont en baisse de près de 1 %, mais la valeur foncière du parc immobilier de Rouyn-Noranda augmente de 5 %.

C'est ce qui explique cette augmentation moyenne de 2,5 %, soit 60 $ par résidence. La valeur moyenne d'une résidence à Rouyn-Noranda est de 240 000 $.

Le budget total a aussi augmenté de 4,5 %, dépassant la barre des 81 millions de dollars, contre 77,7 millions de dollars en 2018.

Selon la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, cette hausse est entre autres liée au coût des services de la Sûreté du Québec, qui augmentera de plus de 450 000 $. Il s'agit d'une hausse de plus de 7 %. Québec a promis de maximiser les hausses à 3 %, reconnaît Diane Dallaire, mais les municipalités n'ont pas reçu de communication officielle. L'administration Dallaire a donc budgété l'ensemble de la hausse.

Préparer la cueillette du compost

Rouyn-Noranda se prépare aussi à la cueillette du compost, qui sera obligatoire en 2020, explique la trésorière, Hélène Piuze.

C'est vraiment un groupe témoin avec lequel on va commencer et eux n'arrêteront pas, mais on va tester avec eux la fréquence de collecte. On va pouvoir aussi ajuster les quantités une fois que le groupe témoin aura été évalué.

Hélène Piuze

La dette de la Ville à la hausse

La dette de la Ville est aussi en hausse. Cette augmentation est due aux nombreux projets d'infrastructures entrepris récemment, comme la nouvelle aérogare, par exemple.

Les frais de financement ont donc augmenté de 16 %, soit près de 500 000 $, passant de 3,05 millions de dollars à 3,55 millions de dollars.

On vient de parler d'une augmentation de la dette, vu les projets majeurs, alors c'est sûr que l'intérêt va avec, explique Mme Dallaire.

Les entrepreneurs, de leur côté, trouveront leur compte dans ce budget, puisque les taux de taxes foncières des immeubles commerciaux et industriels ont été revus à la baisse.

La Ville a ajusté à la baisse le taux de taxes foncières du premier 300 000 $ des immeubles commerciaux. Dans le cas des bâtisses à vocation industrielle, la première tranche de 1 million de dollars de valeur foncière a été revue à la baisse.

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale