•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Commission des services de police de Toronto autorise l'embauche d'agents spéciaux supplémentaires

Un immeuble à logements
Moss Park est une des 10 propriétés identifiées comme étant à risque de violence armée par la Société d'habitation de Toronto. Photo: Radio-Canada

Le nombre d'agents spéciaux à la Société d'habitation de Toronto (TCH) passe de 160 à 300. La Commission des services de police a approuvé sa demande.

Un texte de Lyne-Françoise Pelletier

L'organisme à but non lucratif, qui gère les logements sociaux de la métropole, se sert de ces agents pour patrouiller dans ses immeubles et assurer la sécurité de ses locataires.

Dans un rapport présenté à la Commission des services de police de Toronto, la TCH révélait que plus d'un tiers des fusillades et près d'un quart des homicides sont survenus sur ses propriétés cette année, alors que seulement 4 % de la population y vit.

La Société d'habitation demandait des ressources supplémentaires pour enrayer la vague de violence armée notamment dans 10 propriétés qu'elle avait identifiées comme étant les plus à risque.

Le rapport concluait qu'un plus grand nombre d'agents sur le terrain aiderait à réduire les activités et les comportements antisociaux qui affectent la qualité de vie des locataires.

Propriétés de la TCH les plus à risque de violence armée

  • Regent Park
  • Moss Park
  • Lawrence Heights
  • Flemingdon Park
  • Islington St. Andrews
  • Bleecker/Wellesley
  • Edgeley Village
  • 2195 rue Jane
  • Lawrence Est
  • Victoria Park/Chester Le

La violence peut être intense par moment, affirme Ilona Bata. Elle représente les locataires de Regent Park, une des 10 propriétés les plus à risque identifiées par la Société d'habitation de Toronto.

Mme Bata s'inquiète des trafiquants de drogues vivant dans son immeuble. Mais ce sont les jeunes qui lui causent le plus de soucis.

Ils doivent abattre quelqu'un pour adhérer aux gangs de rue. Ça fait partie de leur initiation.

Ilona Bata, représentante des locataires de Regent Park

Mme Bata est tout en faveur de l'embauche de plus d'agents spéciaux.

Toronto

Société