•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surmonter une dépendance à l'alcool : la nouvelle victoire d'Eva Avila

La chanteuse Eva Avila

La chanteuse Eva Avila s'ouvre sur son problème de dépendance à l'alcool.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après avoir gagné Canadian Idol, Eva Avila remporte cette fois le combat contre la dépendance à l'alcool. La chanteuse gatinoise s'ouvre sur sa bataille après un an de sobriété.

Je pense que la dépendance et les problèmes de consommation, c’est quelque chose qui touche énormément de gens, lance d’emblée Eva Avila, en entrevue au Téléjournal Ottawa-Gatineau.

L’artiste de 31 ans, qui s’est fait connaître en 2006 grâce à la téléréalité Canadian Idol, explique avoir un problème avec l’excès depuis 10 ans. Mais quand il n’y a pas de conséquences graves en pleine face, tu ne peux pas te l’avouer à toi-même.

Ça m’a pris plusieurs événements clés drastiques et terrifiants pour me dire que si je continue comme ça, je ne serai plus là.

Une citation de : Eva Avila, chanteuse

Elle a affiché une publication sur Facebook relatant son histoire et, quatre jours plus tard, la chanteuse recevait une vague de messages de soutien. C’est aussi libérateur de pouvoir en parler comme ça. C’est tellement derrière moi que je sais que ça peut aider les gens.

Plusieurs personnes en ont profité pour lui demander comment elle a pu s’en sortir. Au risque de sembler quétaine, moi je pense que quand on prend soin de soi-même, on retrouve notre amour propre, je pense que l’univers nous récompense. Je crois fermement qu’on attire ce qu’on projette, affirme la Gatinoise.

À l’approche du temps des Fêtes, Eva Avila souhaite faire tomber les préjugés envers l’alcool. C’est la seule drogue pour laquelle quand on ne consomme pas, on se fait regarder drôle, souligne-t-elle. C’est comme si on doit justifier pourquoi on ne prend pas d’alcool, offre-t-elle en guise de conclusion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !