•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les locataires de la Mauricie sont les plus pauvres au Québec

Rue de Trois-Rivières avec des logements

Le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) croit que la Mauricie a besoin de nouveaux logements sociaux.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les locataires de la Mauricie sont les moins bien nantis de toutes les régions administratives du Québec, selon le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU).

C'est ce qui ressort du 7e Dossier noir sur le logement et la pauvreté, publié par l’organisme et qui se base sur l'étude du recensement menée en 2016 par Statistique Canada.

Le revenu médian des ménages locataires du Québec se chiffre à plus de 37 000 $, alors que celui de la Mauricie est de moins de 29 700 $.

La situation est plus préoccupante pour les locataires de Shawinigan et de La Tuque. Leur revenu médian est 11 000 $ plus bas que la moyenne provinciale.

Le FRAPRU note qu'un grand nombre de ménages consacrent plus de la moitié de leur revenu au paiement de leur loyer.

Dans certains cas, jusqu’à 80 % des revenus sont consacrés au logement, alors que la norme est de 30 %.

Les gens en Mauricie consacrent une part disproportionnée de leur revenu pour se loger et ça se fait au détriment de leurs autres besoins essentiels et pire encore, ça ne leur garantit pas un logement en bon état, explique la porte-parole du FRAPRU, Véronique Laflamme.

Elle ajoute que plus de 1495 ménages locataires à Trois-Rivières ont déclaré, lors du recensement, habiter dans un logement ayant besoin de rénovations majeures.

De nouveaux logements sociaux nécessaires, selon le FRAPRU

L'organisme estime qu'il faudrait la mise sur pied de 50 000 logements sociaux sur cinq ans pour améliorer la situation au Québec.

En Mauricie, cela représente un objectif de 1344 logements, dont 827 logements demandés uniquement à Trois-Rivières.

Le FRAPRU demande au ministre responsable de la Mauricie d'agir.

Avec les informations de Marie-Ève Trudel

Mauricie et Centre du Québec

Pauvreté