•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Palmarès littéraire 2018 : les meilleures BD de l'année

La femme aux cheveux frisés pose pour le photographe.
L'illustratrice américaine Emil Ferris le 20 septembre 2018 à Paris Photo: AFP/Getty Images / JOEL SAGET

Avis aux néophytes ou aux lecteurs avertis de BD et de romans graphiques : l'équipe de Plus on est de fous, plus on lit! a sélectionné pour vous cinq ouvrages qui ont marqué le monde du neuvième art en 2018.

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres – Emil Ferris (Alto)

La couverture du livre représente le visage d'une femme à la peau bleutée, de trois-quarts, avec des lèvres rouges et une boucle d'oreille verte, et en arrière plan un bâtiment en pierre et la pleine lune. La couverture du roman graphique « Moi, ce que j'aime, c'est les monstres » Photo : Alto

Avant de finalement publier sa BD romanesque Moi, ce que j'aime, c'est les monstres en 2017 (la traduction française a été publiée en 2018, d'où la présence du titre dans ce palmarès), Emil Ferris a essuyé le refus de 48 éditeurs, mais elle n'a jamais perdu espoir. Heureusement!

La vie d'artiste – Catherine Ocelot (Mécanique générale)

La couverture du livre <i>La vie d'artiste</i> de Catherine OcelotLa couverture du livre La vie d'artiste de Catherine Ocelot Photo : Mécanique générale

La dessinatrice originaire de Québec, formée en art-thérapie, a publié sa première BD en 2006. En 2018, elle signe La vie d'artiste, dont l'histoire est en partie une autofiction dans laquelle une auteure de BD doit composer, entre autres, avec la maternité et un éditeur en peine d'amour.


Autoportrait de Paris avec chat – Dany Laferrière (Boréal)

La couverture du livre <i>Autoportrait de Paris avec chat</i> de Dany LaferrièreLa couverture du livre Autoportrait de Paris avec chat de Dany Laferrière Photo : Boréal

« C'est un enfant laissé tout seul un jour de pluie avec un chat. » Voilà comment l'auteur Dany Laferrière décrit son récent ouvrage, Autoportrait de Paris avec chat, écrit de manière manuscrite et illustré par plus de 1000 croquis. Le membre de l'Académie française sort de sa zone de confort avec ce « roman-dessin », qui fait l'apologie de Paris, « une ville qui a mis son destin dans l'alphabet », dit-il.

Sabrina – Nick Drnaso (Granta)

La couverture du livre <i>Sabrina</i> de Nick DrnasoLa couverture du livre Sabrina de Nick Drnaso Photo : Granta

Rien de moins qu'un chef-d'œuvre selon Jean-Paul Eid et François Lemay. Fait à souligner : ce roman graphique a valu à son jeune auteur de se retrouver sur la liste préliminaire du Man Booker Prize, un des prix littéraires les plus prestigieux.

L’âge d’or (volume 1) – Roxanne Moreil et Cyril Pedrosa (Dupuis)

La couverture du livre <i>L'âge d'or</i> de Cyril Pedrosa et Roxanne MoreilLa couverture du livre L'âge d'or de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil Photo : Dupuis

Un roman graphique aux allures de conte traditionnel, campé dans un Moyen-Âge imaginaire dans lequel une jeune fille, éjectée du trône à la mort de son père le roi, tente de reconquérir sa couronne et de bâtir une société plus juste. Le dessinateur Cyril Pedrosa, brillant coloriste passé par les studios d'animation Disney, s'est inspiré des toiles de Brueghel pour créer des décors majestueux, tandis que sa conjointe Roxanne Moreil signe les textes.

Les autres palmarès de Plus on est de fous, plus on lit!

Livres

Arts