•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Netflix ne nuit pas aux salles de cinéma, selon une étude

les gens sont assis dans des sièges rouges et portent des lunettes.
Les gens regardent un film au cinéma Photo: Getty Images / Paha_L

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, Netflix n'est pas en train de tuer les salles de cinéma. C'est ce que démontre une étude menée par le EY's Quantitative Economics and Statistics (QUEST), une firme américaine de recherche.

Il a été prouvé que les gens qui vont voir des films au cinéma sont aussi de grands consommateurs de contenu en ligne. Cette réalité va à l'encontre des propos tenus par certains qui accusent Netflix et les autres sociétés de divertissement numérique de nuire aux salles de cinéma.

En effet, les deux formes de consommation sembleraient complémentaires plutôt qu'en compétition. L'étude révèle que les personnes ayant visité une salle de cinéma au moins 9 fois au cours des 12 derniers mois ont consommé plus de contenu en continu que celles qui ne l'ont visitée qu'une ou deux fois au cours de l'année.

Par ailleurs, ceux qui ont vu 9 films ou plus au cinéma ont consacré en moyenne 11 heures d'écoute en ligne par semaine contre 7 heures pour ceux qui n'en ont vu qu'un ou deux.

Sur les 2500 personnes interrogées, 80 % ont dit avoir vu au moins un film en salle au cours de la dernière année.

Une femme a un ordinateur posé sur ses jambes.Regarder du contenu Netflix sur son ordinateur est populaire Photo : Getty Images / wutwhanfoto

On compte seulement 18 % de ceux qui ne fréquentent pas les salles de cinéma qui ont répondu avoir écouté du contenu en continu au moins 8 heures par semaine.

De plus, l'étude montre que les adolescents ne sont pas désintéressés par le cinéma en salle. En moyenne, les répondants de 13 à 17 ans ont vu 7,3 films par année et consacré 9,2 heures par semaine à du contenu en ligne.

Si les conséquences ne se font pas sentir sur les salles de cinéma, elles sont considérables pour le secteur télévisuel. Selon les estimations récentes du cabinet de recherche eMarketer, le nombre de consommateurs ayant déjà annulé des services de télévision par câble ou autre en 2018 devrait augmenter de 32,8 %, pour atteindre 33 millions d'adultes.

Avec les informations de Variety

Cinéma

Arts