•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La déesse des mouches à feu, réalisé par Anaïs Barbeau-Lavalette, financé par la SODEC

L'écrivaine en studio avec des écouteurs.

L'écrivaine Geneviève Pettersen

Photo : Radio-Canada/Amarilys Proulx et Le quartanier

Radio-Canada

Le financement de l'adaptation au cinéma du roman de Geneviève Pettersen La déesse des mouches à feu a été confirmé par la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC). Le film sera réalisé par Anaïs Barbeau-Lavalette.

Le prochain film de Sophie Dupuis, Souterrain, est aussi sur la liste des 11 longs métrages que financera la SODEC. Le film raconte l'histoire d'un mineur d'une vingtaine d'années, nouvellement diplômé en sauvetage, qui se voit forcé de descendre sous terre à la suite d’une explosion. Ses collègues et amis sont en danger et il a la ferme intention de les sortir de là vivants.

Les photos des deux femmes sont côte-à-côte.

Les réalisatrices Anaïs Barbeau- Lavalette et Sophie Dupuis

Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault/Olivier Lalande

Ces 11 films s'ajoutent à l'annonce, en mai dernier, du financement de 12 longs métrages de fiction.

Les comédies des réalisatrices Miryam Bouchard, Mon cirque à moi, de Maryanne Zéhil, La face cachée du baklava, et de Patricia Chica, Montreal Girls, un film en anglais, ont obtenu leur financement.

Du côté des drames, outre les longs métrages d'Anaïs Barbeau-Lavalette et de Sophie Dupuis, ceux de Caroline Monnet, Bootlegger, de Kaveh Nabatian, Sin La Habana (en anglais et en espagnol), et de Jesse Noah Klein, Like a House on Fire (en anglais), ont passé l'étape de la SODEC.

Trois films de genre sont aussi sur la liste. Crépuscule pour un tueur, de Raymond St-Jean, Nadia, butterfly, de Pascal Plante, et Adam change lentement, de Joël Vaudreuil la complètent.

En mai dernier, la SODEC avait annoncé le financement de 12 films, dont Mytho, d'Émile Gaudreault, Merci pour tout, de Louise Archambault, La beauté du monde, d'André Forcier, Jeune Juliette, d'Anne Émond, Apapacho, une caresse pour l'âme, de Marquise Lepage, Matt et Max, de Xavier Dolan, et My Salinger Year, un film en anglais de Philippe Falardeau.

Proche de la parité

Au début de 2017, la SODEC annonçait un plan d'action pour l’atteinte de la parité entre hommes et femmes d’ici 2020. À cette époque, la SODEC soulignait que, si les écoles de cinéma et de télévision formaient autant d'hommes que de femmes, seulement 20 % des films de ces dernières étaient financés.

La parité n'est pas encore atteinte, mais sur les 23 films financés par la SODEC, 10 seront réalisés par des femmes, et 13 par des hommes.

Cinéma

Arts