•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andrea Horwath déplore les tactiques d’intimidation du premier ministre Ford

Une femme devant un micro
La chef du NPD, Andrea Horwath. Photo: Radio-Canada

La chef du Nouveau Parti démocratique, Andrea Horwath, estime que le gouvernement n'a pas le droit de s'ingérer dans les discussions entourant le contrat de travail des employés d'Ontario Power Generation (OPG). Les députés s'apprêtent, lundi, à discuter de la question lors d'une séance exceptionnelle du temps des Fêtes.

Un texte de Jean-François Morissette

Doug Ford ne devrait pas menacer les employés d’Ontario Power Generation avec une loi sur les conditions de travail avant même qu’ils n'aient déclenché une grève, estime la chef de l’opposition officielle à Queen’s Park.

Les députés ontariens doivent se prononcer sur un projet de loi au cours des prochains jours afin d’imposer des conditions de travail aux employés d’Ontario Power Generation et d’éviter une grève.

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses du secteur énergétique, qui représente quelque 6000 travailleurs à OPG, a envoyé vendredi un avis de déclenchement de grève à la direction. Si les députés ontariens n'adoptent pas de loi spéciale cette semaine, une grève pourrait être déclenchée dans 21 jours.

Ainsi, les syndiqués ne sont pas en grève présentement, mais pourraient l’être dès le 4 janvier, précise OPG.

Selon Mme Horwath, le rappel des députés en Chambre par le gouvernement est alarmiste.

Elle assure que son parti ne votera pas en faveur de la loi spéciale proposée par le gouvernement. Elle déplore le fait que le premier ministre ne laisse pas la chance aux discussions entre le syndicat et la partie patronale.

La chef du NPD note néanmoins que le gouvernement, étant majoritaire à Queen’s Park, sera en mesure d’adopter une loi d’ici la fin de semaine.

Les gens vont avoir de la lumière dans leur sapin pour le temps des Fêtes, mais ce qu’ils vont aussi avoir, c’est un premier ministre qui fait peur aux Ontariens et invente des faits.

Andrea Horwath,chef de l'opposition officielle

Le premier ministre Doug Ford ne sera pas en Chambre lundi afin de débattre du projet de loi spéciale. Son bureau indique qu'il a des rencontres, sans donner de détails.

Toronto

Politique provinciale