•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • 50 ans depuis la création de l’Université du Québec

    Femme d’aujourd’hui, 8 septembre 1969

    Le 18 décembre 1968, la loi 88 proposée par le gouvernement de Jean-Jacques Bertrand est sanctionnée à l'unanimité par l'Assemblée nationale du Québec. L'Université du Québec (UQ) est créée. Nos archives témoignent des attentes à quelques jours de l'ouverture de la première université publique de la province.

    L’Université du Québec est un grand réseau universitaire régional avec, à ses débuts, des établissements à Montréal, à Trois-Rivières et à Chicoutimi.

    Elle ouvre officiellement ses portes à l’automne 1969, moins d’un an après sa création. Mais à quelques jours du début des cours, ce ne sont pas tous les Montréalais qui en connaissent l’existence.

    La journaliste Françoise Faucher le constate en interrogeant des passagers du métro à l’émission Femme d’aujourd’hui du 8 septembre 1969.

    Pourtant, le réseau de l’Université du Québec est bien préparé à accueillir ses premiers élèves, environ 7000 dans l’ensemble de la province.

    Le premier recteur de l’UQAM, Léo Dorais, donne une bonne vue d’ensemble du réseau à la journaliste Françoise Faucher dans une entrevue subséquente.

    Il explique que les rôles fondamentaux de l’université publique sont ceux de l’enseignement en milieu universitaire, de la recherche et de la formation des maîtres.

    Le réseau vient remédier à un système universitaire restreint. En effet, la province ne compte, avant 1969, que six universités privées. Celles-ci sont très élitistes, ne permettant qu’à un nombre réduit de jeunes de recevoir un enseignement supérieur.

    Les rôles de l’Université du Québec sont liés au désir de la classe politique de fournir un accès simplifié mais homogène et rigoureux aux études universitaires à travers la province. L’UQ répond ainsi aux besoins éducatifs en milieu régional.

    L’Université du Québec prise comme telle, c’est un réseau d’institutions. Et pour l’identification du réseau, il y a un sigle commun et une situation géographique pour desservir l’ensemble des besoins de la province.

    À l’automne 1969, l’UQ est formée des universités constituantes de Montréal, de Chicoutimi et de Trois-Rivières. Il y a également le Centre d’études universitaires de Rimouski et l’École nationale d’administration à Québec même.

    À Montréal, l’UQAM devient la deuxième université francophone de la ville. Elle est constituée du regroupement de l’école normale Jacques-Cartier, l’école technique, des Beaux-Arts, de Ville-Marie et du Collège Sainte-Marie.

    Léo Dorais revient sur les nouveautés mises en place par la nouvelle université. Il évoque notamment l'initiative des modules, ces « cellules essentielles » qui représentent les programmes universitaires complets que peuvent suivre les étudiants.

    Ajoutés à un très large éventail de cours offerts, les modules permettent une plus grande souplesse dans l’enseignement et un parcours plus personnalisé pour les étudiants.

    Les futurs universitaires voient d’un bon œil les nouvelles structures et sont confiants dans l’avenir de l’institution.

    C’est ce qu’affirment Andrée Pelletier et Michel Rivard alors qu’ils s’apprêtent à faire leur entrée à l’UQAM.

    Interviewés par la journaliste Françoise Faucher, ils expriment leurs attentes face à cette université, espérant « que ce soit une université comme les autres » avec des structures déjà établies et efficaces.

    La nouveauté apporte son lot d’espoir et de responsabilité chez les jeunes, alors qu'ils se donnent comme mission de créer une bonne atmosphère au sein de l’institution.

    50 ans plus tard, l’Université du Québec a pris de l’expansion et comprend désormais 10 établissements à travers la province.

    L’UQ a ainsi évolué en fonction de son objectif initial : répandre le savoir et l’accessibilité à l’éducation dans toutes les régions du Québec.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Société