•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD et les verts annoncent leurs candidats à la partielle dans Nanaimo

Montage photo des trois candidats.
Les trois candidats à l'élection partielle dans Nanaimo: la néo-démocrate Sheila Malcolmson, le libéral Tony Harris et la verte Michele Ney. Photo: La Presse canadienne/Adrian Wyld (à gauche) / CHEK (au centre) / Parti vert de la C.-B. (à droite)
Radio-Canada

La députée fédérale de Nanaimo-Ladysmith, Sheila Malcolmson, sera candidate pour le Nouveau Parti démocratique, alors que Michele Ney représentera le Parti vert lors de la prochaine élection complémentaire dans la circonscription de Nanaimo.

Avec l’investiture sans opposition de Sheila Malcolmson, les trois partis provinciaux présentent un candidat à la succession du néo-démocrate Leonard Krog, élu maire de Nanaimo en octobre.

Mme Malcolmson doit toutefois démissionner à titre de députée fédérale afin de se lancer dans l’élection partielle. Elle espère pouvoir conserver la circonscription dans le giron néo-démocrate.

« La Colombie-Britannique a fait un énorme progrès avec le NPD au pouvoir. Nous sommes très optimistes dans notre communauté », soutient la nouvelle candidate.

La circonscription de Nanaimo est considérée comme un château fort néo-démocrate, mais les élections complémentaires ont parfois rendu le parti malheureux.

Les verts choisissent la fille d’un ancien maire

Le Parti vert a pour sa part annoncé samedi la candidature de Michele Ney. La fille de l’ancien maire de Nanaimo Frank Ney a été choisie au terme d’un processus d’investiture de 24 heures.

« Je suis honorée d’avoir été choisie par les membres du parti pour représenter le Parti vert de la Colombie-Britannique », a déclaré l’enseignante et nouvelle candidate.

Le Parti libéral avait annoncé la candidature de l’homme d’affaires Tony Harris au début du mois de novembre.

Une élection clé

Le résultat de l’élection partielle pourrait avoir des répercussions jusqu’à Victoria, où l’élection du candidat libéral ébranlerait les fondations du gouvernement minoritaire.

Une victoire libérale mettrait le parti au coude-à-coude avec l’alliance gouvernementale formée par le Nouveau Parti démocratique et le Parti vert, avec 43 sièges de chaque côté.

L’opposition aurait alors plus de facilité à faire tomber le gouvernement sur un vote de confiance, forçant la création d’une nouvelle alliance ou la tenue d’élections générales.

La date de l’élection demeure inconnue, mais le premier ministre John Horgan a déjà affirmé qu’il souhaitait voir le nouveau député à l’Assemblée législative lors de la présentation du prochain budget, en février 2019.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale