•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attentat de Strasbourg : un 5e décès et un hommage aux victimes

L’événement était organisé par des regroupements pour la défense des droits humains. Photo: Getty Images / Sebastien Bozon
Radio-Canada

Une cinquième victime de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg est décédée dimanche des suites de ses blessures, le même jour où des centaines de personnes se rassemblaient en matinée au cœur de la ville pour rendre hommage aux victimes de l'attaque de mardi qui a également fait 11 blessés.

Barto Pedro Orent-Niedzielski, dit Bartek, résidait à Strasbourg. Il était en état de mort cérébrale depuis plusieurs jours. Bartek était musicien et l'un des fondateurs du festival strasbourgeois de bandes dessinées Strasbulles, indique la presse locale.

Dimanche matin, des centaines de personnes se sont réunies place Kléber, où des discours ont été prononcés et des pièces de musique ont été jouées au pied de l’immense sapin de Noël.

Plusieurs associations de défense des droits de la personne étaient chargées de l’organisation de l’hommage aux victimes.

Le maire de Strasbourg, Roland Ries, a qualifié le rassemblement d’« illustration de notre attachement à ce socle de valeurs sur lequel repose notre vivre-ensemble, que nous continuerons à défendre contre tous ceux qui veulent l’attaquer. »

Des personnes vêtues de manteau déposent des fleurs et allument des chandelles en l'honneur des victimes de l'attentat de Strasbourg.Plusieurs personnes se sont rassemblées au marché de Noël de Strasbourg pour rendre hommage aux victimes de l'attentat. Photo : Getty Images / Sebastien Bozon

Des fleurs ont été déposées et des chandelles ont été allumées aux pieds de la statue du général Kléber à la mémoire des personnes qui ont été abattues.

Plusieurs victimes sont également dans un état grave.

Cherif Chekatt, un homme radicalisé par le groupe armé État islamique et l’auteur présumé de la tuerie, est mort lors d’un affrontement avec des policiers, mettant fin à 48 heures de cavale.

Le rassemblement de dimanche s’est terminé avec une minute de bruit, par opposition « au silence qui a pesé sur la ville pendant beaucoup de jours », a expliqué l'une des organisatrices de l’événement.

Avec les informations de Associated Press, Le Monde, et Reuters

International