•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de semaine très occupée pour Nez rouge

Un fêtard remet ses clés à un bénévole d'Opération Nez rouge.
Un fêtard remet ses clés à un bénévole d'Opération Nez rouge. Photo: Radio-Canada / Daniel Coulombe
Radio-Canada

Les bénévoles de l'Opération Nez rouge ont connu leur fin de semaine la plus occupée depuis le début de l'opération 2018 le 30 novembre.

Ceux-ci ont effectué près de 14 000 raccompagnements vendredi et samedi à travers le Québec.

Au total, plus de 30 000 raccompagnements ont jusqu'à maintenant été effectués depuis deux semaines.

L’organisme est cependant toujours à la recherche de bénévoles pour voir ce chiffre continuer à augmenter jusqu’au 31 décembre, dernière soirée où le service sera disponible.

« À l’aube de la prochaine fin de semaine, qui sera une grosse fin de semaine aussi, c’est important de rappeler qu’on a besoin que les gens participent en tant que bénévoles partout, sur tout le territoire. Notre formulaire d’inscription est encore et toujours disponible à operationnezrouge.com », a souligné à RDI le porte-parole de Nez rouge, David Latouche.

M. Latouche promet « de belles nuits, de belles anecdotes à aller chercher ».

« Il y aura assurément de quoi occuper les conversations de machines à café jusqu’à l’été prochain », dit-il.

Tous les bénévoles qui veulent participer à l’Opération Nez rouge doivent suivre obligatoirement une formation sur les procédures à suivre, et ce, chaque année. « Même si c’est la 35e fois qu’ils le font ou la première », note David Latouche.

« C’est une formation qui dure une trentaine de minutes et dans laquelle on fait un rappel des procédures, des normes de sécurité, des consignes, de ce qu'il faut faire dans telle ou telle situation », explique-t-il.

Par ailleurs, M. Latouche indique que les gens aux facultés affaiblies peuvent faire appel à Opération Nez rouge peu importe la raison. « Le cannabis, l’alcool ou même les médicaments », énumère-t-il.

« Faites appel à Opération Nez rouge. Il y a une équipe de bénévoles qui va aller vous chercher, et avec le sourire à part de ça », encourage-t-il.

Société