•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des feux de forêt hivernaux ravivent la vigilance des Albertains

Une forêt brûle, en montagne, derrière un arbre défolié.
L'incendie déclenché près de Cadomin, en Alberta, s'est propagé grâce à un faible couvert de neige et à de forts vents. Photo: Gouvernement de l'Alberta

Deux feux de forêt découverts vendredi après-midi à environ 75 km au sud-ouest de Edson, en Alberta, ont été maîtrisés samedi par les pompiers.

Si le plus petit a consumé 500 mètres carrés de bois, le second a déjà englouti 100 hectares, entre Cadomin et Mercoal, dans le comté de Yellowhead.

Le faible couvert de neige et les rafales de vent atteignant 110 km/h par endroit ont attisé le feu, mais les autorités l’ont maîtrisé vers 11 h 30 samedi matin. Les alertes d’évacuation déclenchées vendredi ont été levées.

Une enquête est en cours pour déterminer les causes du brasier.

Étonnant, mais pas exceptionnel

L’incendie de forêt qui a menacé certaines communautés albertaines en cette mi-décembre n’est pas une exception, prévient le ministère de l’Agriculture et des Forêts.

« Tous les ans, on voit des feux brûler les forêts l’hiver. Celui-ci attire un peu plus l’attention que les autres, c’est tout », explique l’agente d’information du ministère Melissa Story.

Bien qu’elle ne puisse l’affirmer avec certitude en ce moment, Mme Story croit que le brasier est d’origine humaine. « On n’a normalement pas d’orage au beau milieu de l’hiver, [donc] ce doit être un facteur humain », précise-t-elle.

À ceux qui découvrent un nouveau foyer d’incendie, Melissa Story recommande « de l’arroser, de le brasser et de l’arroser encore ».

Alberta

Feux de forêt