•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement Ford impose des compressions de 25 millions de dollars en éducation

Les explications de Mathieu Simard

Le gouvernement provincial a annoncé en catimini, vendredi soir, qu'il amputait de 25 millions de dollars le budget des programmes d'éducation pour l'année scolaire 2018-2019.

Le budget des programmes d'éducation classés dans la catégorie « autres programmes d'enseignement (APE) » est passé de 425 millions de dollars l'an dernier à 400 millions cette année.

Ce budget finance des projets en appui aux élèves. Les programmes cités dans les documents du gouvernement comprennent le « programme de perfectionnement des compétences pour les élèves atteints de troubles du spectre de l'autisme », « bien-être et santé mentale à l'école » et « apprentissage par l'expérience », entre autres.

Cette annonce a été faite dans une série de courriels envoyés directement aux conseils scolaires de la province, tard vendredi soir, selon le Nouveau Parti démocratique (NPD).

La porte-parole du ministère de l'Éducation, Kayla Iafelice, a confirmé les compressions dans un courriel samedi. Bien qu’il représente moins de 1 % du financement des conseils scolaires, ce fonds représente des dépenses inutiles et excessives et a plein d'engagements non financés, pour des pertes de plusieurs millions de dollars.

Nous avons procédé à un examen approfondi du fonds autres programmes d'enseignement (APE) afin de nous assurer qu'il correspond mieux aux besoins et aux priorités des parents, des enseignants et des élèves de l'Ontario, tout en respectant l'argent des contribuables.

Bien qu'elle confirme les compressions de 25 millions de dollars, Mme Iafelice ne précise pas quels programmes ont été touchés.

De son côté, l'opposition officielle a fait savoir son mécontentement par voie de communiqué samedi en soirée.

Les élèves vont profondément ressentir ces compressions, a déclaré la porte-parole du NPD en matière d'éducation, Marit Stiles. Les compressions de Doug Ford sont impitoyables et ne feront que renforcer les défis en matière d’éducation et d’apprentissage en Ontario.

[Doug Ford] pensait peut-être qu'il était sournois en faisant ces coupes un vendredi soir, mais il ne pourra pas cacher la douleur et la déception ressenties par les élèves, enseignants, éducateurs et parents.

Politique provinciale

Politique