•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un célèbre guérisseur, violeur présumé, négocie sa reddition au Brésil

João Teixeira de Faria, mieux connu sous le nom de Jean de Dieu à Abadiania, Brésil, le mercredi 12 décembre 2018.
Depuis 1976, des milliers de Brésiliens et d'étrangers se sont rendus au « centre spirituel » de João Teixeira de Faria – mieux connu sous le nom de Jean de Dieu – Abadiania, dans l'État de Goiás, dans le centre du pays. Photo: Associated Press / Marcelo Camargo
Radio-Canada

Connu dans les quatre coins du Brésil et ailleurs dans le monde, un guérisseur surnommé « Jean de Dieu » soupçonné d'agressions sexuelles sur plus de 300 femmes tente de négocier sa reddition avec les autorités.

João Teixeira de Faria, 76 ans, qui fait l’objet d’un mandat d'arrêt, avait jusqu'à 14 h samedi pour se rendre.

Il a trompé son monde pendant des années. Depuis 1976, des milliers de Brésiliens et d'étrangers se sont rendus au à son « centre spirituel » à Abadiania, dans l'État de Goiás, dans le centre du pays.

Sa célébrité a atteint le sommet lorsque l’animatrice vedette américaine Oprah Winfrey lui a consacré une émission pour parler de ses méthodes de guérison.

Le scandale a éclaté lorsque la chorégraphe néerlandaise Zahira Maus s’est confiée à la chaîne de télévision Globo affirmant avoir été agressée sexuellement par le guérisseur.

Globo TV a poursuivi son enquête en interrogeant plusieurs femmes qui ont rapporté des faits similaires. Des dizaines d’entre elles l’ont accusé d’avoir abusé d’elles sexuellement, précise le bureau du procureur de l'État de Goias.

Les accusatrices rapportent avoir été contraintes de le masturber ou de pratiquer des fellations au médium lors de séances de « guérison spirituelle ».

Des femmes originaires des États-Unis, d'Allemagne, de Belgique et de Suisse figurent parmi les victimes présumées.

João Teixeira de Faria nie tout en bloc et son avocat affirme qu’il devrait se rendre aux autorités, à une date non précisée.

Un séisme pour la petite ville d’Abadiania

La localité de 17 000 habitants, lieu du temple de « Jean de Dieu », craint désormais pour son économie qui sera privée d'une importante source de revenus.

La réputation du guérisseur attire près de 10 000 visiteurs par mois, dont 40 % de l'étranger, selon le maire.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Justice

International