•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

20 ans de Casse-Noisette au Prisme culturel

Les danseurs sur scène.
Au total, 145 danseurs prennent part au ballet Casse-Noisette. Photo: Radio-Canada

Le Prisme culturel célèbre les 20 ans de son ballet Casse-Noisette. Encore cette année, 145 danseurs prennent part à ce spectacle à la salle Michel-Côté d'Alma.

Que ce soit sur le plan des décors, des costumes ou des chorégraphies, la production de ce grand classique de Noël a pris de l'étoffe au cours de ces deux décennies.

Pour le danseur Jean-Daniel Bouchard, qui fait partie de Casse-Noisette depuis ses débuts, ce spectacle a été l’occasion de parfaire sa formation classique et de poursuivre sa passion chez les professionnels.

J'ai commencé quand j'étais tout jeune, en 5e année, à faire Fritz, le petit frère de Clara, malcommode, toujours en train de jouer des tours. C'était vraiment un rôle que j'ai apprécié et après ça, avec le temps, on rentre plus la technique classique, les portées et les pas de deux. J'ai pas mal eu tous les rôles classiques qu'un garçon fait à travers le temps pour finir avec Drosselmeyer, que je fais aujourd'hui, explique Jean-Daniel Bouchard.

Les danseurs.Le ballet Casse-Noisette a bien évolué au fil des ans. Photo : Radio-Canada

Cette production 100 % régionale a bien évolué depuis 1998.

Ç’a évolué sur 20 ans pour être comme on le voit aujourd'hui avec tous ces décors, l'éclairage, les costumes et la mise en scène.

Raymond Tremblay, directeur général du Prisme culturel

C'est incomparable! Juste l'arbre de Noël, on avait un arbre en styromousse qui ne grandissait pas. On a voulu créer la magie. Au début c'était modeste, on est parti avec des décors qu'on avait déjà dans d'autres productions et on n’avait pas l'idée non plus de le refaire. Tranquillement, il s'est installé et il a pris de la place dans notre vie, précise la directrice artistique France Proulx.

La directrice pédagogique du Prisme culturel, Annie-Pier Fortin, explique qu'il s'agit souvent d'une affaire de famille.

On va avoir une petite danseuse qui va venir avec sa famille, qui va amener des cousins, des cousines et par la suite il y a beaucoup d'inscriptions en janvier qui dit "on est allés voir le Casse-Noisette en famille et oui, ça me donne le goût de danser".

Casse-Noisette sera présenté le 16 décembe à 14 h.

D'après le reportage de Jessica Blackburn

Saguenay–Lac-St-Jean

Danse