•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'insécurité alimentaire en augmentation dans les banlieues torontoises

Des bénévoles vident une boîte de denrées dans une banque alimentaire de Toronto.
La nouvelle banque alimentaire de Scarborough sera ouverte au public les vendredis. Elle fonctionnera avec le soutien de dizaines de bénévoles. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Avec la crise du logement qui sévit dans la grande région de Toronto, de plus en plus de personnes se tournent vers les banques alimentaires pour subsister. Les besoins étaient historiquement concentrés au centre-ville, mais depuis quelque temps c'est aux limites de la ville et en banlieue que les banques alimentaires sont les plus populaires. Une nouvelle banque alimentaire vient d'ailleurs de s'installer à Scarborough, dans l'est de Toronto.

L'organisme Daily Bread, qui s'occupe de 66 banques alimentaires dans la région du Grand Toronto, a dû ouvrir une nouvelle succursale dans l'est de la Ville Reine en raison de la demande qui a grimpé en flèche.

La nouvelle banque est située dans le secteur des avenues Victoria Park et Sheppard. Elle occupe le premier étage d'un immeuble à loyers modiques qui appartient à Société d'habitation de Toronto.

Beaucoup familles à revenu modeste déménagent dans le secteur parce qu'elles ne peuvent plus se permettre de vivre au centre-ville, explique la coordonnatrice du programme, Ilham Saydna.

Une dame portant un gilet jaune devant une pile de denrées alimentaires. Selon Ilham Saydna chez Daily Bread, il était grand temps que Scarborough obtienne une nouvelle banque alimentaire. Photo : Radio-Canada

Nous espérons réduire la pression sur d'autres banques alimentaires avec l'ouverture de cette nouvelle adresse.

Ilham Saydna, banque alimentaire Daily Bread

Au cours des dix dernières années, le nombre d'utilisateurs des banques alimentaires a augmenté de 86 % à Scarborough, selon Daily Bread, qui attribue principalement l'augmentation au manque de logements abordables.

Beaucoup de résidents du secteur doivent faire des choix déchirants, selon Ilham Saydna : Les gens que nous aidons doivent parfois décider entre mettre de la nourriture sur la table ou payer leurs médicaments par exemple.

Scarborough a toujours attiré beaucoup de nouveaux arrivants, parce que le logement y était abordable dans le passé. Cependant, avec la surchauffe du marché immobilier, le prix des loyers est à la hausse et les résidents doivent consacrer une plus grande partie de leur salaire pour se loger.

La demande est très élevée. De plus en plus de personnes doivent se tourner vers les banques alimentaires, indique Indra Adji de la Société d'habitation de Toronto.

Les bénévoles au rendez-vous

La nouvelle banque alimentaire fonctionne grâce au soutien de dizaines de bénévoles, dont John Scott. En plus d'offrir son temps à l'organisme, il fait partie des prestataires de la banque, puisqu'il a perdu son emploi il y a quelques mois.

Un homme portant un chandail gris devant une pile de denrées alimentaires. John Scott est un utilisateur de la nouvelle banque alimentaire à Scarborough, mais il donne aussi du temps à titre de bénévole. Photo : Radio-Canada

Je suis entre deux emplois. Je voulais en profiter pour redonner à ma communauté, explique-t-il.

La nouvelle banque alimentaire devrait permettre d'aider des milliers de ménages. Elle est ouverte tous les vendredis, de 16 h à 18 h.

Toronto

Pauvreté