•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Badminton : un juge-arbitre gaspésien accède au niveau olympique

Yves Côté au Korea Open 2016
Korea Open 2016 Photo: courtoisie Yves Lacroix Badminton photo
Radio-Canada

Un résident de Barachois, Yves Côté, est récemment devenu le premier Canadien à obtenir le plus haut statut possible dans la Fédération mondiale de badminton. Il a obtenu le titre de juge-arbitre certifié, ce qui signifie qu'il possède les compétences pour officier aux Jeux olympiques.

Un texte de Brigitte Dubé, en collaboration avec Isabelle Lévesque

Il n’y a que 12 personnes qui détiennent ce statut dans le monde.

Yves Côté a obtenu cette certification après plus de 20 ans d’efforts. Selon lui, cette ascension a été rapide.

Il y a quelques années, j’étais entraîneur en Saskatchewan et l’Association provinciale nous avait demandé de suivre une formation en arbitrage pour nous familiariser avec les règles, raconte-t-il. Ils ont vu que j’avais un potentiel et ça a fait boule de neige. Au bout d’un an, j’étais rendu au niveau national, puis national accrédité. J’ai passé les deux mêmes niveaux pour le panaméricain puis il y a eu le même processus pour l’international. Donc je suis devenu juge-arbitre accrédité et récemment, juge-arbitre certifié.

Yves Côté avec d'autres juges arbitres au Sudirman Cup (championnat du monde par équipes) à Gold Coast, en Australie Yves Côté avec d'autres juges arbitres au Sudirman Cup (championnat du monde par équipes) à Gold Coast, en Australie Photo : gracieuseté Yves Côté

C’est là que j’ai été évalué et que j’ai passé la certification de juge certifié pour les Olympiques, précise-t-il. Les évaluateurs m’ont dit qu’ils feraient une recommandation positive aux officiels techniques de la Fédération mondiale et dernièrement, j’ai appris que j’avais réussi le test.

« Diplomate par excellence »

Yves Côté explique en quoi consiste son rôle. Je suis le superviseur du tournoi et des arbitres, dit-il. Je ne suis pas sur le terrain ni devant les caméras. S’il y a des problèmes, c’est à moi de les régler. Je suis en quelque sorte le diplomate par excellence. Je dois trancher dans des situations délicates. Le contrôle antidopage est sous ma responsabilité. Je dois aussi m’assurer que tout va bien, que chacun des comités fonctionne bien, que tout est en ordre. J’ai aussi un rôle de relations publiques.

Les juges-arbitres, on ne les voit jamais, sauf s’il y a un problème majeur. C’est moi qui aurai le dernier mot. Si on me voit, c’est que ça va très mal.

Yves Côté, juge-arbitre accrédité à la Fédération mondiale de badminton

Même s’il n’a pas encore été approché pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020, il est fortement possible que ses compétences soient sollicitées.

Yves Côté, à droite, en compagnie d'autres juge arbitres au China Masters en 2017Yves Côté, à droite, en compagnie d'autres juge arbitres au China Masters en 2017 Photo : gracieuseté Yves Côté


D’ici là, il est sollicité pour divers événements d’envergure internationale, en Asie en grande majorité. Comme le badminton est dominé par les Asiatiques, il mentionne que son impartialité de Canadien est appréciée.

Un entraîneur doit s’investir au moins trois ans

M. Côté s’implique également auprès des jeunes de l’école secondaire C.-E.-Pouliot à Gaspé, où il est entraîneur depuis trois ans.

Une joueuse du Danemark durant un match de badminton.Championnat mondial junior de badminton en 2018 Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Les jeunes sont en amélioration constante, estime-t-il. Plus un entraîneur passe du temps avec ses élèves, meilleures sont les équipes. Ce n’est jamais bon que les entraîneurs changent chaque année et malheureusement, c’est ce qui arrive souvent. Quand on m’a offert le poste, j’ai exigé un minimum de cinq ans pour avoir le temps de développer des athlètes. Je le ferai plus longtemps si ma santé le permet.

Les jeunes de Gaspé sont donc plutôt bien pourvus, côté entraîneur : Yves Côté a été un des neuf maîtres formateurs de Badminton Canada pendant plus de 20 ans. Je formais les formateurs et les formateurs forment les entraîneurs, précise-t-il.

Yves Côté a quitté Gaspé samedi pour les États-Unis, pour ensuite se diriger vers la Thaïlande où ses services sont requis pour d’autres tournois d’envergure.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Sports