•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six conseils pour faire face à son premier hiver au Manitoba

Vivre son premier hiver au Manitoba

Moins de 24 heures après son arrivée à Winnipeg, une famille d'origine centrafricaine apprend comment s'adapter aux rigueurs de l'hiver en suivant des conseils de l'Accueil francophone.

Un texte de Laïssa Pamou

À leur arrivée, Moussa Ousseni Issa et ses proches ont rencontré le coordonnateur à l'établissement de l'Accueil francophone, Christophe Mbele, qui leur a formulé six recommandations.

La dure réalité : l'hiver existe

Les nouveaux arrivants de la saison froide reçoivent parfois un choc lorsqu'ils sont accueillis par le froid, la neige et le vent. Être conscient des rigueurs de l'hiver et les accepter permet aux familles d’être plus ouvertes psychologiquement dès leur arrivée, selon M. Mbele.

L’hiver, on [en parle] seulement à la radio, on [le] voit à la télévision, mais la réalité est différente. En sortant du hall de l’aéroport, on a eu une sensation de fraîcheur qu’on [n'avait] jamais ressentie.

Moussa Ousseni Issa, père d'une famille d'origine centrafricaine nouvellement arrivée à Winnipeg

Comprendre la météo

Les familles qui viennent des pays chauds ne comprennent pas toujours le facteur éolien, explique M. Mbele. Le mercure peut afficher moins 21 degrés Celsius, alors que l’indice de refroidissement du vent atteint moins 30 ou pire, précise-t-il. Les familles doivent donc s'attarder au vent lorsqu’elles consultent les prévisions météorologiques.

Un homme debout dans un couloir.Christophe Mbele, coordonnateur à l'établissement à l'Accueil francophone Photo : Radio-Canada

S'habiller chaudement, à bon prix

Lors de la formation d’accueil, Christophe Mbele montre aux familles quels vêtements sont appropriés pour l’hiver à Winnipeg.

La famille de Moussa Ousseni Issa, par exemple, a reçu des vêtements chauds à l’aéroport, mais ce n’est pas forcément le cas pour d’autres qui ont atterris à Winnipeg, précise le coordonnateur.

Pour leur éviter les coûts parfois élevés des vêtements d'hiver, l’Accueil accompagne les familles dans des magasins aux prix abordables.

L'organisme leur suggère également d'adopter la méthode « pelures d'oignon », qui consiste à porter plusieurs couches de vêtements adaptés à la météo et aux activités.

Cinq personnes en vêtement d’hiver, devant un bâtiment.La famille de Moussa Ousseni Issa et le coordonnateur à l'établissement à l'Accueil francophone, Christophe Mbele. Photo : Radio-Canada / Laïssa Pamou

Prévoir ses déplacements

Les nouveaux arrivants doivent souvent recourir aux transports en commun, note Christophe Mbele. Il est donc essentiel d'en connaître le fonctionnement et de prévoir ses déplacements avant de sortir.

M. Mbele cite l’exemple d’une famille qui, ne sachant pas comment fonctionnent les transports, a pris le mauvais autobus pour se rendre au bureau de l’Accueil. Elle a été obligée de marcher une longue distance dans le froid et certains de ses membres sont arrivés avec des engelures.

À ceux qui ont des voitures, le coordonnateur à l’établissement rappelle qu'en hiver, la circulation est lente et les routes sont glissantes. Il les invite à adapter leur conduite et leur souligne la nécessité d'avoir des pneus adaptés à la saison.

Bien s'alimenter

Pour leur premier hiver au Manitoba, l’Accueil francophone donne également un atelier de cuisine aux familles afin qu’elles sachent quels repas sont les meilleurs pour rester en forme. L'organisme leur recommande aussi d'avoir des boissons chaudes à portée de main.

Ne pas s'enfermer chez soi

Christophe Mbele déconseille fortement aux nouveaux arrivants de s'enfermer chez eux pendant l’hiver, notant que cela peut avoir un effet négatif sur leur intégration et leur adaptation au pays.

Manitoba

Conditions météorologiques