•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un collège privé augmente le salaire d'embauche pour aider au recrutement

L'édifice du Collège Charles-Lemoyne, campus Longueuil-Saint-Lambert
Le Collège Charles-Lemoyne à Longueuil Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Un collège privé de Longueuil a décidé d'offrir un meilleur salaire aux nouveaux enseignants dans l'espoir de recruter plus de candidats.

Ainsi, dès le 1er janvier, ils verront leur salaire passer de 44 985 $ à 48 890 $, soit deux échelons plus hauts dans l’échelle salariale.

Le Collège Charles-Lemoyne compte 2400 élèves et quelque 130 enseignants. Le collège a 5 à 15 postes à pourvoir durant l'année, notamment en raison des congés de maternité ou de maladie et il a du mal à recruter de nouveaux enseignants. D'où la décision d'augmenter leur salaire.

« Pour nous, c’est une mesure qu’on croit innovante, explique le directeur du collège, David Bowles [...] L’innovation, c’est important au niveau des élèves, des programmes et c’est important aussi d’attirer de la main-d’œuvre chez nous. »

Le gouvernement Legault voit la politique du Collège d’un bon œil, mais pas avant la prochaine ronde de négociations qui devrait s’amorcer dans un an seulement.

Le gouvernement caquiste prévoit être beaucoup plus généreux. Le salaire d’entrée pourrait être fixé à 52 000 $ à ce moment-là.

Faut pas se le cacher, le salaire fait partie des choses qui contribuent à valoriser une profession.

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation du Québec

« Que quelques collèges privés décident d’augmenter le salaire de leurs enseignants, ça leur appartient. Nous, ce qu’on veut dans le cadre de la prochaine négociation, c’est mettre sur table l’élimination des premiers échelons pour augmenter le salaire à l’embauche. Ça fait partie de ce que l’on veut mettre sur la table », souligne le ministre Roberge.

Avec les informations de Louis de Belleval

Éducation

Société